Franck Ribery tire un trait définitif sur les Bleus

Franck Ribery tire un trait définitif sur les Bleus
Franck Ribery tire un trait définitif sur les Bleus
Dans cette photo : Franck Ribéry
Franck Ribéry persiste et signe : il ne portera plus le maillot de l’équipe de France. Malgré les déclarations de Michel Platini selon lesquelles il risquait trois matchs de suspension en une convocation à jouer avec les Bleus, le joueur semble ne plus vouloir entendre parler de l’équipe nationale.
A lire aussi
Pascal Praud traite la militante écologiste Claire Nouvian d'"hystérique", Twitter voit rouge
News essentielles
Pascal Praud traite la militante écologiste Claire...


« Nous en avons convenu avec Didier Deschamps. À l'avenir, je veux me concentrer totalement sur le Bayern ». Cette déclaration est celle de Franck Ribéry. Récemment interrogé par le journal allemand Die Welt, le footballeur s’est montré inflexible quant à un possible retour en équipe de France. Absent de la Coupe du monde au Brésil en raison d’une blessure au genou, le milieu de terrain du Bayern de Munich avait annoncé en août dernier ne plus vouloir porter le maillot tricolore. « Il est temps pour moi de me consacrer à ma famille, à mon équipe du Bayern Munich, et à laisser la place aux jeunes joueurs de talent qui arrivent en équipe de France. Il faut savoir s'arrêter. J'ai vécu tant de choses », avait-il confié au titre allemand Kicker.

« Franck ne peut pas décider de lui-même s'il joue ou pas pour la France »

Une décision dont le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, avait dit « prendre acte » mais sur laquelle Michel Platini, président de l’UEFA, vient de revenir dans les colonnes du quotidien Bild. « Franck ne peut pas décider de lui-même s'il joue ou pas pour la France. Si Didier Deschamps le convoque, il doit venir », a-t-il insisté, rappelant que le joueur risquait jusqu'à trois matchs de suspension avec son club allemand s'il refusait une éventuelle convocation. Mais cet avertissement, Franck Ribéry semble ne pas vouloir le prendre en compte, lui qui a visiblement définitivement tourné la page de l’équipe nationale.  « Je reste sur ma position », a-t-il d'ailleurs récemment fait savoir à Die Welt. Et d’ajouter : « Je ne m'occupe pas de la politique que l'on fait maintenant autour de cela ».  Michel Platini appréciera.