Pussy Riot : les féministes russes auront un procès public

Pussy Riot : les féministes russes auront un procès public
Pussy Riot : les féministes russes auront un procès public
Un tribunal de Moscou a annoncé lundi que le procès des trois féministes des Pussy Riot, détenues depuis mars pour avoir effectué une performance anti-Poutine dans la cathédrale moscovite, sera retransmis en direct. Les trois jeunes femmes encourent jusqu'à sept ans de prison.
A lire aussi
Pussy Riot : les féministes russes clament leur innocence
feminisme
Pussy Riot : les féministes russes clament leur innocence


Le tribunal Khamovnitcheski de Moscou qui juge les trois féministes du groupe Pussy Riot arrêtées en mars dernier, a annoncé que leur procès sera retransmis en direct. La prochaine audience aura lieu le 30 juillet. Le public pourra suivre le reste du procès sur le site internet du tribunal. Cette décision a été dénoncée par la défense qui souligne que jusque-là, cette procédure avait été réservée aux affaires de terrorisme.

Les jeunes femmes, dont le maintien en détention provisoire jusqu’en janvier 2013 a été prononcé vendredi, encourent jusqu’à sept ans de prison. En février dernier, elles avaient effectué une « prière punk » intitulée « Marie mère de Dieu – chasse Poutine ! » au milieu de la cathédrale de Moscou.
Ce lundi, une douzaine de sympathisants s’étaient rassemblés devant le tribunal par signe de solidarité avec les détenues. Deux d’entre eux ont été interpellés.

Les jeunes femmes ont reçu le soutien de nombreuses personnalités russes, y compris de certaines personnes revendiquant leur appartenance à la communauté orthodoxe, mais qui jugent le maintien en détention et les poursuites disproportionnés par rapport aux faits reprochés. Le leader du groupe de rock Red Hot Chili Peppers a également exprimé sa solidarité en arborant un T-shirt portant le nom du collectif féministe lors de concerts donnés à Saint-Pétersbourg.

Voir la performance de Pussy Riot :


Viviane Clermont

Source : AFP
Crédit photo : YouTube / PussRiot

VOIR AUSSI

Ukraine : les féministes topless torturées par des agents du KGB
Russie : un prêtre orthodoxe veut imposer un Dress code aux femmes
Russie : la Gay Pride interdite à Moscou
Un Russe condamné pour « propagande homosexuelle »