Michèle Alliot-Marie agace l’ambassadeur du Mexique

Michèle Alliot-Marie agace l’ambassadeur du Mexique
Michèle Alliot-Marie agace l’ambassadeur du Mexique
Le représentant permanent du Mexique n’a pas apprécié que Michèle Alliot-Marie évoque encore une fois le cas de Florence Cassez, dont le dernier recours vient d’être rejeté, lors d’une tribune au Sénat. Il est tout simplement parti en claquant la porte.
A lire aussi
Des pistolets à confettis pour combattre le harcèlement de rue au Mexique
News essentielles
Des pistolets à confettis pour combattre le harcèlement...

Carlos de Icaza, ambassadeur du Mexique en France, venu assister mercredi 16 février à une tribune sur la création d’une journée de l’Amérique Latine et des Caraïbes, est reparti presque aussitôt. Sans attendre la fin du discours, il quitte soudainement le Sénat dès que la ministre des Affaires Etrangères, Michèle Alliot-Marie, évoque l’affaire Florence Cassez. A sa sortie de l’hémicycle, il se justifie en expliquant qu’une affaire juridique ne peut pas interférer dans tous les projets et évènements entre les deux pays, aussi divers et variés soient-ils. Le chef de la diplomatie française avait pourtant exprimé tout le respect et l’amitié que la France porte envers le Mexique. Carlos de Icaza ne se rendra pas au cocktail, prévu le 31 mai, donné en l’honneur de la création de cette nouvelle journée.
Alors que le cas de Florence Cassez dégrade les relations entre la France et le Mexique, le frère de la jeune femme, Sébastien, s’est exprimé dans le quotidien Nice-Matin. Craignant que sa sœur ne soit transférée dans une prison plus dangereuse en raison des tensions diplomatiques et n’ayant plus aucune confiance dans le système juridique du Mexique, il va déposer une plainte auprès de la justice internationale.

Géraldine Bachmann

VOIR AUSSI

Affaire Florence Cassez : L’année du Mexique sans le Mexique ?
Quel avenir pour Florence Cassez ?
Coup d’envoie de l’année du Mexique