Silvio Berlusconi désavoué par les Italiens

Silvio Berlusconi désavoué par les Italiens
Silvio Berlusconi désavoué par les Italiens
Dans cette photo : Silvio Berlusconi
Consultés par référendum, les Italiens ont massivement désapprouvé les propositions de Silvio Berlusconi : retour au nucléaire, privatisation de la gestion de l'eau et immunité judiciaire. Un nouveau coup dur en forme d’ultime désaveu pour le Cavaliere.
A lire aussi

Après son échec aux municipales de Milan, Silvio Berlusconi a essuyé une nouvelle défaite aux référendums soumis hier aux  Italiens. Ils se sont mobilisés et ont répondu quatre fois « non » aux projets du chef du gouvernement italien : les électeurs se sont massivement prononcés contre le retour au nucléaire, contre la privatisation de la gestion et de la distribution de l'eau, divisée en deux questions, et surtout contre l'immunité judiciaire. Ce privilège lié à ses obligations de Premier ministre, qui lui permettait d’éviter de se présenter en justice, a volé en éclats avec ce vote historique.
Depuis ce matin, les médias italiens sont en émois, chacun s’accorde à dire que ce revers signifie bien que les Italiens abandonnent définitivement et personnellement le Cavaliere. « La flûte enchantée brisée », titre l'éditorialiste de La Repubblica : « les  Italiens refusent après vingt ans de suivre la musique de Berlusconi ». « Si le vote aux municipales était une gifle, celui-ci est un KO pour le centre-droit », relève le grand journal milanais Corriere della Sera. « C'est un véritable plébiscite contre lui », souligne La Repubblica.

(Source : Le Point.fr)

VOIR AUSSI

Référendum en Italie : le nucléaire, l’eau et l’immunité de Berlusconi
Reprise du procès du rubygate en pleine tempête électorale
Le procès de Silvio Berlusconi reporté au 31 mai
Les Italiennes manifestent pour dire basta à Silvio Berlusconi
Les femmes de Silvio Berlusconi, une vision dégradante
Italie : une femme à la tête du plus grand syndicat du pays