Reprise du procès Rubygate en pleine tempête électorale

Reprise du procès Rubygate en pleine tempête électorale
Reprise du procès Rubygate en pleine tempête électorale
Dans cette photo : Silvio Berlusconi
Fragilisé par sa défaite aux municipales, Silvio Berlusconi va devoir affronter une nouvelle épreuve : le procès Rubygate reprend ce mardi à Milan. Le Cavaliere est poursuivi pour recours à la prostitution de mineure et abus de pouvoir.
À lire aussi

Pas de répit pour Silvio Berlusconi. Après sa défaite cuisante aux élections municipales, le chef du gouvernement affronte la justice dès aujourd’hui. Reporté maintes fois, le procès Rubygate s’annonce comme le plus grand scandale médiatique de l’ère Berlusconi.
Le Cavaliere est accusé d’avoir eu recours à la prostitution de mineure, et d’abus de pouvoir. Il aurait organisé de somptueux banquets dans sa villa à Arcore près de Milan, qui se terminaient en parties fines « bunga bunga », avec une trentaine de jeunes filles, dont la jeune Ruby. Cette marocaine mineure aurait eu des relations sexuelles tarifées avec Silvio Berlusconi, un délit passible de six mois à trois ans de prison.
Le Cavaliere pourrait également être condamné pour abus de pouvoir. Il serait intervenu pour faire libérer Ruby, arrêtée pour vol. La défense de Silvio Berlusconi a prévu de soulever la question de la compétence territoriale et « fonctionnelle » du tribunal de Milan. Les soirées « bunga bunga » se seraient déroulées à Arcore, en dehors de Milan. Et le délit d’abus de pouvoir ne pourrait être jugé que par un tribunal « spécial » autorisée par le Parlement. L’audience se déroulera sans le principal intéressé.

VOIR AUSSI

Le procès de Silvio Berlusconi reporté au 31 mai
Les Italiennes manifestent pour dire basta à Silvio Berlusconi
Les femmes de Silvio Berlusconi, une vision dégradante