Que faisiez-vous lors des attentats du 11 septembre ? Témoignages

Que faisiez-vous lors des attentats du 11 septembre ? Témoignages
Que faisiez-vous lors des attentats du 11 septembre ? Témoignages
Devant la télé, au travail, en réunion ou à l'école… Les attentats du 11 septembre 2001 n'ont laissé personne insensible. Mais vous, que faisiez-vous lors de l'annonce de ces attentats qui ont fait près de 3 000 morts dans les tours du World Trade Center ? Nos lectrices témoignent et décrivent ce qu'elles ont ressenti lorsqu'elles ont appris la nouvelle, un grand choc pour la plupart.
A lire aussi
"Des barbelés dans mon corps" : témoignage sur l'enfer de l'endométriose
News essentielles
"Des barbelés dans mon corps" : témoignage sur l'enfer de...

« J’ai eu très peur, je me suis dit que la France allait subir le même sort ! » Amankelyna

« Je travaillais dans un supermarché et personne n’était au courant. On était enfermé, sans télé. Quand je suis rentrée du travail, j’ai trouvé l’attitude des gens bizarre dans la rue, les mains sur la tête. Il était 14 heures, je suis rentrée chez ma mère qui m’a tout raconté. En même temps, à la télé, ils repassaient les images des avions… J’ai eu très peur, je me suis dit que la France allait subir le même sort ! J’ai écouté, réécouté, j’étais comme une momie, totalement abrutie. Je me suis mise à la place des familles, de ces gens… »

« Je crois que ce n’est pas un film, c’est un attentat » Marine

« Le matin du 11 septembre était aussi mon premier jour de liberté. J’avais obtenu mon permis de conduire la veille, au bout de la deuxième fois, et j’étais partie en voiture pour mon premier jour en prépa… J’avais 18 ans. En parfaite ingénue non initiée, j’avais laissé mes phares allumés sur le parking à 8 heures du matin. À midi, plus de batterie pour rentrer chez moi. À ce moment-là j’ai donc appelé, honteuse, mon petit ami pour qu’il vienne me dépanner… Pendant qu’on discutait au téléphone, sa télé était allumée, il m’interrompt soudainement pour me dire qu’un film assez dément est en train de passer sur TF1, « des avions qui se crashent dans des buildings à New York ! ». Trois secondes de silence, et il me dit « (gros mot) ! Je crois que ce n’est pas un film, c’est un attentat ». Il me raconte ce qu’il voit, et j’oublie ma voiture en panne ».

« Je me suis dit que l’humanité avait pris un tournant dans l’horreur » Domi 60

« J’étais au volant de ma voiture, écoutant France Inter, quand a eu lieu le 1er flash. Cette image est gravée à jamais dans ma mémoire. Rentrée chez moi, j’ai allumé la télévision et vu le 2e avion percuter la 2e tour. Ce jour-là, je me suis dit et je le pense toujours, que l’humanité avait pris un tournant dans l’horreur et la stupidité, et que rien ne serait plus jamais comme avant… »

« Je ne comprenais pas comment on pouvait faire de telles choses » Thales

« Je m’en souviendrai toujours. J’étais dans une agence de voyage pour réserver un séjour quand le téléphone de l’agence a sonné. Une cliente s’inquiétait car elle devait se rendre aux États-Unis. J’ai compris qu’il se passait quelque chose mais je ne savais pas quoi. Une fois la communication terminée, j’ai demandé des explications, j’étais à la fois sidérée et écœurée. Un attentat contre des civils, des hommes, des femmes, des enfants… Je suis rentrée chez moi et j’ai allumé mon poste de télévision. Ils repassaient en boucle les événements, c’était insupportable de voir ces gens se jeter par les fenêtres. Je ne comprenais pas comment on pouvait faire de telles choses ».

« Nous écoutions la radio et avons tous cessé de travailler » Nathalie50

« Je m’en souviens parfaitement. J’étais au bureau, nous écoutions la radio et avons tous cessé de travailler. Nous étions tous atterrés ! Plus tard, nous avons vu l’évolution des choses sur Internet et beaucoup, même moi, pleuraient. Nous en avons discuté toute la journée en essayant de travailler. Les actions se sont enchaînées dans la journée, toujours plus angoissantes. Nous avons eu peur ce jour-là, pas pour nos vies mais pour tout ce qui arriverait ensuite ».

« J’ai tout de suite pensé à un canular » Latitechieuse

« J’étais sur Paris avec mon ami dans un camion. On repartait en province et on a entendu l’information à la radio. J’ai tout de suite pensé à un canular. En fin de compte, les minutes sont passées et j’ai compris que c’était vrai. J’étais catastrophée. Comment à notre époque, peut-on faire cela dans ce grand pays que sont les États-Unis ? Avant de rentrer chez nous, nous sommes passés chez une de mes sœurs en région parisienne. Je tenais absolument à voir les images. Tous ces pauvres gens qui sautaient par les fenêtres, c’était une horreur. Je me souviendrai toujours de ce 11 septembre 2001 ».

« J’ai remis TF1 et réalisé avec horreur ce qui se passait » Coquinette

« Je m’en souviens comme si c’était hier ! Mon fils avait tout juste trois ans, il était malade. On devait aller à l’aquarium de la Rochelle le lendemain. Je me souviens avoir allumé TF1 et avoir vu un avion sur une tour, je pensais que c’était un film. J’ai changé de chaîne, c’était la même chose, une autre, pareil. Je ne comprenais rien. J’ai remis TF1 et réalisé avec horreur ce qui se passait. Quand mon mari est rentré, il était catastrophé car il avait déjà vu les images et suivi les informations à la radio. Nous avons passé des heures à regarder la télé, choqués. Je me souviens de quelque chose de bête, mais j’avais peur d’aller à la Rochelle le lendemain, de peur qu’une bombe ou un avion nous tombe sur la tête ! ».

Crédit photo : Joe Woolhead/911memorial

VOIR AUSSI

11 Septembre : menace d'attentat 10 ans après

Anniversaire des attentats du 11 Septembre : Obama craint le "loup solitaire"
11 Septembre : le scandale des écoutes continue pour Rupert Murdoch
Témoignage : Laurence n’oubliera pas le 11 septembre 2001
Barack Obama annonce la mort d'Oussama Ben Laden