Cannabis, gays femelles, petits vieux de l'UMP : les petites phrases de la semaine

Cannabis, gays femelles, petits vieux de l'UMP : les petites phrases de la semaine
Cannabis, gays femelles, petits vieux de l'UMP : les petites phrases de la semaine
Entre dérapages, mots en trop, tacles et piques bien senties, la semaine a été rythmée par les petites phrases de nos politiques. Passage en revue.
A lire aussi
Ramadan, Ayrault bashing et mariage gay : les petites phrases de la semaine
france
Ramadan, Ayrault bashing et mariage gay : les petites...

François Commeinhes parle de « gays femelles »

C’est la phrase choc de la semaine. Le maire UMP de Sète, François Commeinhes, fervent opposant à la légalisation du mariage gay, n’a pas mâché ses mots. « Même si j’ai beaucoup d’amis gays et que j’ai accouché des gays femelles, je ne vois pas ce que ça apporte sinon une couverture sociale. Mes adjoints le feront à ma place », a-t-il déclaré, soulevant immédiatement l’ire du Collectif contre l’homophobie. Un mea culpa plus tard - « dans la bouche du gynécologue que je suis, il est bien évident que les mots "mâle" et "femelle" n'ont aucune connotation discriminatoire » a-t-il tenté de se justifier – M. Commeinhes conserve la palme de la grossièreté de la semaine.

Rachida Dati assure que le « cannabis mène à l’héroïne »

« Toutes les études scientifiques démontrent que quand les adolescents fument du cannabis, ils passent à une autre drogue, qui est souvent l’héroïne. De toute façon, les conséquences sont graves et irréversibles sur leur santé. [...] On ne guérit pas de la toxicomanie », explique l’ancienne Garde des Sceaux Rachida Dati lors d’une interview sur BFM TV. Un raccourci fâcheux qui a fait bondir plus d’un expert du sujet, se désolant de ces propos « dramatiques » et de ce que la maire du VIIe arrondissement de Paris véhicule « des idées reçues fausses ».

Voir la déclaration de Rachida Dati en vidéo



Jean Louis Borloo estime que « l’UMP est un monde de petits vieux »

C’est le tacle de la semaine. Le président de l’UDI, Jean-Louis Borloo, entend bien mener sa barque centriste jusqu’à la victoire aux élections européennes de 2014. Et d’ici là, creuser son trou dans le paysage politique français. Pour cela, pas d’hésitation, il faut se démarquer de l’UMP, formation politique croulante à l’en entendre parler : « c’est un monde de petits vieux, qui vivent dans la peur du Front National ». Que la droite se le tienne pour dit, M. Borloo n’a pas dit son dernier mot.

L’Assemblée nationale s’enflamme pour les QAG

C’est à un florilège de petites phrases que nous avons eu droit mardi, lors de la séance des questions au gouvernement (QAG). Dans un hémicycle mouvementé, où l’opposition a pris à parti le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, les piques ont fusé. Alors que Christian Jacob, chef du groupe UMP à l’Assemblé interroge M. Ayrault : « Est-ce qu’il y a oui ou non un pilote dans l’avion ? ». Ce dernier répond ironiquement : « Merci Monsieur Jacob pour votre excellente question, aussi brillante que d’habitude ». Dans un hémicycle bouillonnant, même le président de l’Assemblée Claude Bartolone s’agace du comportement des députés : « S’il vous plaît arrêtez, non mais, regardez l’image que vous donnez de l’institution ! », lâche-t-il. Vivement mardi prochain…

Voir le chahut à l'Assemblée en vidéo



Crédit photo : Facebook/François Commeinhes - Facebook/Rachida Dati - Facebook/Jean-Louis Borloo - AFP

VOIR AUSSI

Dépénalisation du cannabis : "Il faut dépasser la politique de l'autruche"
Mariage gay : François Commeinhes parle de "gays femelles"
Assemblée nationale : haro sur Jean-Marc Ayrault - vidéo