Parité : Stéphane Le Foll gaffe, Twitter crie au sexisme

Parité : Stéphane Le Foll gaffe, Twitter crie au sexisme
Parité : Stéphane Le Foll gaffe, Twitter crie au sexisme
Stéphane Le Foll a mis les pieds dans le plat. Membre d'un gouvernement qui met la parité au centre de ses priorités, le ministre de l'Agriculture a maladroitement lâché une bourde sexiste, en affirmant qu'il défendait l'égalité hommes-femmes dans son ministère bien que les « dossiers soient très techniques ». Les internautes se sont immédiatement emparés de la gaffe, quitte à grossir le trait.
A lire aussi
Charlotte Gainsbourg dans "Vanity Fair" : Twitter crie à l'abus de Photoshop
mode
Charlotte Gainsbourg dans "Vanity Fair" : Twitter crie à...


C’est une petite sortie de sexisme ordinaire, comme on en entend tous les jours. L’intention de départ était pourtant bonne : lors d’un entretien à L’Express, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll était interrogé sur la parité dans son ministère. C’est en défendant son action pour le respect de l’égalité hommes-femmes dans ses équipes que le ministre laisse maladroitement échapper la petite phrase qui fait tiquer : « Sur quinze personnes, sept sont des femmes. J'ai tenté de promouvoir des femmes au maximum, bien que nos dossiers soient très techniques. Le matin même de cette séance, d'ailleurs, j'ai rencontré une association de femmes de la FNSEA. S'agissant du sexisme, il faut être continuellement vigilant ».

Twitter s'emballe, le ministre s'agace

Malheureusement pour lui, l’usage du « bien que » ne passe pas inaperçu et soulève immédiatement les sarcasmes. Sur Twitter notamment, qui raffole de ce type de polémiques. « Je rêve (quand) je lis la citation de S. Le Foll sur la technicité des dossiers. En prépa Agro, il y avait 50% de femmes il y a 30 ans... ;-) », commente ainsi @lauredlr. « Il y a longtemps que je n'avais pas lu ou entendu une phrase aussi "structurellement" misogyne que celle de Stéphane Le Foll », lance @davidlisnard. « Chassez le naturel socialiste, la bourde socialo-macho revient au galop », ironise encore @Tweets_of_Bea.

Cet emballement des réseaux sociaux a eu tôt fait d’agacer le ministre et son entourage, qui n’ont pas tardé à le faire savoir. Ainsi, très rapidement, Stéphane Le Foll a tenu à s’expliquer sur Twitter : « Parlons #Parité Les femmes sont sous-représentées dans les métiers techniques », « Oui, c’est difficile de faire un cabinet paritaire, c’est une volonté politique ! », affirme-t-il. Avant de préciser : « @LEXPRESS Je m’inscris en faux contre l’interprétation de mes propos ». Et pour ne laisser aucun doute, le ministre rappelle aux internautes : « Ma cheffe de cabinet, mes conseillères enseignement, recherche, budgétaire, parlementaire, végétal, outre-mer et presse sont des femmes ! ». Un partout, la balle au centre.

Crédit photo : parti-socialiste.fr

VOIR AUSSI

Sexisme : des ateliers à l'Assemblée nationale pour sensibiliser les députés ?
Sexisme : un député UMP qualifie Fleur Pellerin de « pot de fleurs »
« Femme de rue » : le sexisme ordinaire filmé en caméra cachée (Vidéo)

Dans l'actu