Vincent Autin : le premier marié gay de France menacé de mort sur Twitter et Facebook

Vincent Autin : le premier marié gay de France menacé de mort sur Twitter et Facebook
Vincent Autin : le premier marié gay de France menacé de mort sur Twitter et Facebook
Le 29 mai 2013, le mariage de Vincent Autin et de son compagnon Bruno Boileau faisait la Une des médias. Huit mois après cette union, le premier marié homosexuel de France fait à nouveau parler de lui pour des raisons beaucoup moins heureuses cette fois. Depuis plusieurs jours, il est en effet la cible d'injures homophobes et de menaces de mort sur les réseaux sociaux.
A lire aussi


Leur mariage, le 29 mai 2013, n'était pas passé inaperçu. Et pour cause, onze jours après la promulgation de la loi Taubira, Bruno Boileau et Vincent Autin devenait le premier couple homosexuel civilement mariés en France. Mais huit mois après cette union, Vincent Autin fait aujourd'hui l'objet de menaces de mort sur les réseaux sociaux. Dimanche, alors qu'il était interrogé sur le plateau de BFM TV au sujet de la nouvelle mobilisation de la Manif pour tous, celui qui est par ailleurs président de la Lesbian & Gay Pride Montpellier a été violemment pris à parti sur Twitter par un certain @Blondin1980, dont les messages et le compte ont été supprimés depuis.

Quelques minutes plus tard, Vincent Autin annonçait sur le site de microblogging son intention de porter plainte contre les « menaces reçues, les propos haineux et homophobes exprimés à [son] encontre », avant de confirmer sa démarche dès le lendemain.

Pour le président de l'association, « l'impunité dont jouissent trop souvent les auteurs » des menaces et des insultes « doit s'arrêter ». Il a par ailleurs fait savoir à l'AFP qu'il souhaitait que « chaque personne visée n'hésite plus à déposer plainte en s'appuyant ou non sur les associations ».

« J'ai reçu des nouvelles menaces très violentes sur Facebook »

À noter que malgré un premier dépôt de plainte pour « injures à caractère homophobe et menaces de mort », les attaques visant Vincent Autin se sont poursuivies ce mardi.

« J'ai déposé plainte hier, mais je vais à nouveau le faire aujourd'hui, car j'ai reçu des nouvelles menaces très violentes sur Facebook », a-t-il en effet confié à metronews.fr ce mardi matin. Et d'ajouter : « Je ne laisserai pas passer un message qui parle de "PD Sida" et de "déchet humain". J'ai déjà reçu des insultes auparavant, mais lorsque l'on est menacé de mort, je trouve normal d'aller porter plainte ».

Interrogé sur le climat actuel en France concernant la question des droits des homosexuels, le premier marié gay du pays a déploré l'« intolérance » croissante. « Aujourd'hui, on parle de mes menaces parce que je suis président d'une grosse association LGBT et que je suis le premier marié homosexuel en France. Tant mieux, cela permet de montrer l'exemple. Mais combien de personnes sont victimes de discriminations homophobes ou autres ? Je suis solidaire de toutes ces victimes invisibles, car il ne doit pas y avoir de zone de non-droit », a-t-il insisté.

Dans l'actu