L'influenceur Benjamin Ledig menacé de mort après une vidéo polémique dans une église

Le jeune influenceur Benjamin Ledig menacé de mort après un vidéo polémique dans une église
Le jeune influenceur Benjamin Ledig menacé de mort après un vidéo polémique dans une église
Depuis la diffusion d'une vidéo polémique tournée dans une église, le jeune influenceur parisien Benjamin Ledig, populaire sur les réseaux sociaux, est la cible d'un harcèlement virulent. Il est insulté et menacé de mort, et ses parents également.
À lire aussi

On l'y voit simplement danser en compagnie d'un ami, le jeune TikTokeur Queen Paul, vêtu d'un crop top, au sein d'une église. Une vidéo tournée de manière "inconsciente et légère", assure-t-il. Depuis la diffusion de cette vidéo TikTok le 16 février dernier, visionnée plus de 22 millions de fois, l'influenceur parisien Benjamin Ledig vit un véritable cauchemar. Cible d'un harcèlement virulent sur les réseaux sociaux, le jeune homme de 18 ans est également menacé de mort.

Au Parisien, l'étudiant explique avoir reçu des centaines de messages haineux et menaçants sur son portable.

Benjamin Ledig craint aujourd'hui pour sa vie, mais aussi pour celle de ses parents, "qui sont aussi la cible d'appels malveillants et de visites d'intimidation", relate encore le journal.

"Votre fille a fait la folle dans une église"

"Tout le monde a eu mon adresse, et c'était en TT sur Twitter. Mes parents ont peur, ils m'appellent tous les jours en pleurant, je suis inquiet pour eux. Ils sont en danger", détaille le jeune influenceur au Parisien. Le média rapporte également que Benjamin Ledig aurait été pris à parti et frappé au cours d'une soirée à Paris.

D'autres vidéos dévoilées par l'étudiant se passent de mots. On voit trois hommes cagoulés se rendre, de nuit, devant le domicile parental et menacer : "Votre fils a fait la folle dans une église et vous croyez qu'on va se laisser faire ? Faites en sorte que votre fils s'excuse, ce profanateur d'église. Ca va se payer !". Glaçant.

"Je suis en danger maintenant. Il y a des gens qui me cherchent", s'alarme encore le jeune homme, qui définit sa vidéo TikTok comme "une blague aux conséquences terribles". "Je ne me rendais pas compte de l'impact. Tu ne peux pas prévoir tout ça. Il faut faire attention à ce que l'on poste" poursuit-il face aux caméras du Parisien. Et l'étudiant de conclure : "Mais je ne suis pas dans la fuite et la soumission. Je ne m'excuserai pas".