Coloriages pour adultes : le gros succès surprise des libraires vous fera-t-il zénifier ?

Coloriages pour adultes : le gros succès surprise des libraires vous fera-t-il zénifier ?
Coloriages pour adultes : le gros succès surprise des libraires vous fera-t-il zénifier ?
Surgis depuis quelques semaines dans les vitrines des librairies hexagonales, les coloriages pour adultes n’en finissent plus de faire des émules. Grosse tendance 2014, ces anti-stress booster d’ego investissent les foyers  pour le plus grand plaisir des éditeurs, qui multiplient les thématiques pour plaire au plus grand nombre. Succomberez-vous à la méditation régressive ?
A lire aussi

Cet été, vous ne partirez pas sans vos Rainbow Looms, votre métier à tisser, vous porterez des vêtements jaunes ou fruités, des cheveux bronde ou beachy, des fausses taches de rousseur et immortaliserez tout cela avec un post hashtagué Topless tour sur Instagram. Mais entre toutes ces activités bien prenantes, sachez-le, vous tomberez forcément, à la librairie du coin ou à la maison de la presse du village, sur l’un de ces incontournables des gondoles 2014 : un coloriage pour adultes.

« Quoi ? Un coloriage pour adultes ! », ricanez-vous bêtement si vous n’avez pas encore testé la nouvelle marotte des salariés stressés. Ravisez-vous, car il se pourrait bien que comme les centaines de milliers de coloristes convaincus, vous succombiez  à la nouvelle tendance zeno-créative.

Anne Le Meur, éditrice de la collection Art Thérapie chez Hachette Pratique, qui a importé le concept en nos contrées, a analysé pour nous les raisons de ce succès surprise. C’est en 2012 que l’éditeur achète les droits d’un premier album de ces coloriages pour adultes qui existent depuis belle lurette en Angleterre. Un relooking plus tard (façonnage haut de gamme, contenus plus créatifs et vertus anti-stress en prime), le premier-né dépassait les espérance de ses auteurs, et les petits frères de la collection « art-thérapie » allaient voir le jour. « À quoi sert le coloriage pour un adulte ? nous sommes-nous interrogés », déclare Anne Le Meur. « Et c’est là que nous nous sommes souvenus de l’art-thérapie et des pratiques de la peinture pour pouvoir s’exprimer.» Etirant l'idée de cette discipline médicale, l’éditeur est naturellement allé vers l’idée de bien-être, très en vogue à l’ère de la méditation-reine, procuré par l'état de concentration procuré par cette mono-activité.

« On n'a pas besoin de grosse technique pour obtenir un résultat »

« On ne fait plus qu’une chose à la fois. Cela vide l’esprit, et permet aussi de créer et d’avoir confiance en soi. » Le coloriage serait-il la revanche des nuls en dessins ? Les plus jeunes des coloristes, souvent des femmes, partagent fièrement leurs œuvres sur les réseaux sociaux, qui regorgent depuis peu de clichés de ces arabesques, mandalas, fleurs, monuments et autres cupcakes aux aplats posés avec application. « On n’a pas besoin de grosse technique pour obtenir un résultat », explique en effet l’éditrice, dont les chiffres de vente font tourner la tête. « On en est à 300 000 exemplaires vendus et plus de 500 000 imprimés, et réimprimés constamment. Le boom a vraiment eu lieu en janvier. » Et connaît de très belles heures en cet été où le loisir créatif a définitivement le vent en poupe.

Comme les Rainbow looms, les coloriages, désormais déclinés en version XXL, se pratiquent en famille. Plus besoin en effet de prêter avec lassitude son album chéri aux enfants trépignants, puisque les versions grand format permettent à chacun d’apporter sa pierre à l’édifice, comme pour ces puzzle géants qu’on faisait en famille les jours de pluie en attendant de pouvoir courir à la plage. Les best-sellers ? Les mandalas, les jardins et le celtique, chauvinisme oblige. On ne se refait pas.

Même les blogueuses s'y sont mises

Les autres éditeurs ont depuis pris le train du coloriage pour les plus de 18 ans. Quant aux blogueuses, prescriptrices de tendance s'il en est, elles s’y sont mises. Comme Mademoiselle Stef, qui consacre même une rubrique entière à des coloriages trendy qu’elle réalise elle-même, et que ses lectrices peuvent imprimer gratuitement. Elle-même adepte de la première heure, Stéphanie Rousseau l’avouait au micro de iTélé : « le coloriage, c’est son moment [à elle] ». Sur Pinterest, il suffit de taper « coloriage pour adultes » pour se rendre compte de l’ampleur de ce phénomène qui, à la rentrée, ne devrait pas faiblir. Si les coloristes-addicts avouent sortir leurs albums le soir venu après une dure journée de labeur, gageons que les working mums que nous sommes ne devraient pas dédaigner se vider la tête à peu de frais quand la bise sera venue.

Chez Terrafemina, on va tenter le poster collaboratif à crayonner entre deux réunions pour se colori-recentrer. Et vous, vous êtes tentées ?

Plus d'actu sur : Astuces bien-être pour être zen

Exercices pour déstresser : 3 exercices de respiration anti-stress
Vidéos ASMR : couper du savon, la tendance qui buzze
Ce salon de coiffure a adopté un chat pour aider les clients stressés