Le baby blues du papa

Le baby blues du papa
Le baby blues du papa
Le baby blues n’est pas réservé aux jeunes mamans. Une étude américaine a récemment révélé qu’après l’accouchement, certains pères vivaient également un épisode dépressif. Qui a dit que devenir Papa était plus facile ?
A lire aussi

Bébé arrive, et c’est tout un petit monde qui se retrouve ainsi bouleversé. Entre prise de conscience de nouvelles responsabilités, nécessité de faire une croix sur son insouciance passée et parfois sentiment d’être mis à l’écart, pour le papa, le choc émotionnel est souvent bien réel.

Chez les pères, l'état dépressif se manifeste entre trois et six mois après la naissance de l'enfant et a tendance à être accentuée si la maman est elle-même touchée par le baby blues.

L’étude a également démontré que le baby blues chez le père, au même titre que la dépression maternelle, entraînait des effets délétères sur le développement du bébé.

En revanche, si les enfants des deux sexes sont identiquement concernés par les symptômes dépressifs de la mère, les garçons sont davantage affectés par ceux du père.

POUR ALLER PLUS LOIN :

Bientôt un remède contre le baby blues ?

Le baby blues

Plus d'actu sur : Les nouveaux papas

Paternité : Don't forget dads, le compte Instagram qui célèbre les papas
Au Danemark, une campagne encourage les papas à prendre un congé parental
Ce papa a fait écrire la petite souris à son fils (et la lettre est géniale)