Vie de couple : bisous et câlins n'ont pas droit de cité dans la plupart des lits

Vie de couple : bisous et câlins n'ont pas droit de cité dans la plupart des lits
Vie de couple : bisous et câlins n'ont pas droit de cité dans la plupart des lits
Foin de tendresse et de mots doux : le sommeil est avant tout un moment à soi. Une étude britannique menée auprès de 2 000 couples révèle ainsi que 80% des amoureux ne s'embrassent pas avant de s'endormir, et 90% zappent la case « je t'aime ». Quant à la position préférée au lit, oubliés les câlins : 50% des couples optent pour le dos à dos...
A lire aussi
Bonne nouvelle, travailler beaucoup ne nuit pas à la vie de couple
News essentielles
Bonne nouvelle, travailler beaucoup ne nuit pas à la vie...


Trop fatigués ? Négligents ? 80% des Britanniques s’endorment désormais sans embrasser leur partenaire. Plus de bisou de bonne nuit, et encore moins de « je t’aime » susurré à l’oreille : les couples zappent ces petits moments de tendresse nocturne. C’est ce que révèle une étude britannique menée par la chaîne d’hôtels Travelodge auprès de 2 000 couples sur leur façon de dormir. L’enquête souligne le fossé qui sépare l’image que l’on a des couples qui dorment ensemble, de la réalité. Beaucoup ne se touchent pas, chacun a besoin de son espace et la plupart privilégient une bonne nuit de sommeil à des câlins peu confortables. On est loin de la position de la cuillère (seul un couple sur cinq déclare dormir ainsi) et encore plus de celle de la femme reposant sa tête dans le creux de l’épaule de son compagnon : une image romantique mais pratiquée par seulement 1% des couples.

Ainsi, près d’un Britannique sur deux s’endort en tournant le dos à son conjoint, loin de l’imaginaire romantique des amoureux collés-serrés. Mais attention à ne pas se fier aux apparences : cette position dos à dos dévoile en effet plus de choses qu’il n’y paraît. La psychologue Corinne Sweet, qui a codirigé cette étude, explique ainsi que pendant le sommeil, notre langage corporel parle pour nous : nous sommes vulnérables et notre position révèle beaucoup sur notre relation à notre partenaire. Ainsi, un dormeur qui adoptera une position fœtale, dos à son conjoint, montre une grande confiance en l’autre, qui lui permet de s’abandonner complètement au sommeil.

Dis-moi comment tu dors, je te dirai comment tu aimes

Le sondage recense par ailleurs les positions les plus populaires durant le sommeil et traduit ce qu’elles révèlent sur le couple qui les pratique. Le dos à dos sans contact physique (28%) serait l’apanage des couples très proches mais qui ont cependant besoin d’indépendance. Le dos à dos avec contact physique (18%) est pratiqué par des couples qui sont intimes et à l’aise ensemble : selon la psychologue, c’est l’une des positions préférées des jeunes couples. Quant à la cuillère, elle est souvent pratiquée durant les premières années du couple et exprime un grand sentiment de sécurité et une sexualité développée.

Comment dorment les couples ?

L’étude classe le top 10 des façons de dormir des couples :
« Liberté » : 28% (dos à dos sans se toucher)
« Chéris » : 18% (dos à dos avec contact)
« Cuillères mâles » : 13% (ventre contre dos, l'homme protège la femme)
« Amants noués » : 8% (face-à-face, jambes entrelacées jusqu'à l'endormissement)
« Discussion sur l'oreiller » : 7% (les partenaires sont face à face, sans se toucher)
« Cuillères femelles » : 5% (ventre contre dos, la femme à l'extérieur)
« Les amants » : 4% (face-à-face, jambes entrelacées toute la nuit)
« Romantique »: 1% (le visage et le bras de la femme sur la poitrine de l'homme)
« Superwoman »: 1% (la femme dort en « étoile de mer », l'homme se recroqueville dans l'espace qu’elle lui laisse)
« Superman » : 1% (l'homme dort en "étoile de mer", la femme se recroqueville dans l'espace restant)

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Troubles de l'érection : apnée du sommeil et rapports planifiés en cause
Quand le travail nuit à la vie privée
Baisers, tendresse et affection : un choix viril !