Nos meilleures excuses pour ne pas faire l'amour

Nos meilleures excuses pour ne pas faire l'amour
Nos meilleures excuses pour ne pas faire l'amour
On peut être totalement accro à sa moitié, parfois, on n'a tout simplement pas envie de faire l'amour. Mais difficile d'expliquer ce manque de désir sans froisser son partenaire et, dans le pire des cas, déclencher une grande dispute. Résultat : comme la majorité des Français, on s'invente des excuses plus ou moins plausibles. Terrafemina vous dévoile les plus fréquentes.
A lire aussi
"Si on doit faire un film pour parler de la GPA, c'est notre histoire qu'il faut raconter"
News essentielles
"Si on doit faire un film pour parler de la GPA, c'est...


Les premiers mois de la vie d’un couple, le désir entre les partenaires est généralement à son apogée et les rapports sexuels fréquents. Mais cette phase de découverte et de sensualité passée, la libido s’émousse peu à peu et apparaissent alors les premiers signes d’érosion et, avec eux, les excuses diverses et variées (ou pas) pour éviter de faire l’amour. Dans le cadre d’un sondage réalisé auprès de plus de 1 600 hommes et femmes, le site internet Gleeden, spécialisé dans les relations extraconjugales, s’est justement intéressé aux multiples prétextes anti-galipettes des couples, et a dressé un palmarès des plus fréquents.

Le classique, plébiscité par 33 % des sondés
« Je suis fatiguée. »
Variantes : « Je suis malade », « je suis stressé(e) » ou « j’ai mal au crâne ».

Le téléphage, plébiscité par 29 % des sondés
« Attends la fin du film, chéri(e). »
Fonctionne aussi avec une série, une émission ou un livre.

Le professionnel, plébiscité par 18 % des sondés
« Je dois boucler un énorme dossier pour demain. »
Surfant sur la frontière de plus en plus mince entre vie privée et professionnelle, le prétexte de l’appel « urgent » à passer à son supérieur est également brandi dans près d’un cas sur dix.

Le bavard, plébiscité par 13 % des sondés
« Il faut d’abord que l’on parle. »
Sournoise, l’excuse de la discussion existentielle est un « repousse-conjoint » qui a fait ses preuves.

L’hyperactif, plébiscité par 7 % des sondés
« Et si on commençait par aller au restaurant, au cinéma, voir belle-maman ? » 
N’importe quelle activité en public fera ici l’affaire, l’idée étant de s’éloigner le plus possible de tout lieu propice à l’acte sexuel.


À noter que le shopping sur Internet fait également partie des excuses fréquemment présentées par plus d’un quart des femmes pour éviter un rapport sexuel, tandis que 46% des hommes interrogés confessent prétexter des préoccupations professionnelles. Chez les cadres supérieurs, ce chiffre atteindrait même 57%. Enfin, 26% des hommes âgés de 25 à 34 ans s’abriteraient derrière leur passion immodérée pour les jeux vidéo.

Et vous, quelles sont vos meilleures excuses pour éviter de faire l’amour, sans pour autant vexer votre moitié ?

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Sexe : les tue-l’amour qu’il ne vous pardonnera pas
Couple : le sexe ne serait pas indispensable
Le vrai et le faux sur la frigidité féminine
Couple : ces petites phrases qui font les grandes disputes