Un·e médecin non-binaire intègre l'hôpital de "Grey's Anatomy"

Un·e médecin non-binaire rejoint le casting de "Grey's Anatomy"
Un·e médecin non-binaire rejoint le casting de "Grey's Anatomy"
Le personnage de Dr·e Kai Bartley intègre la 18e saison de la série culte (et vraisemblablement interminable) "Grey's Anatomy". La preuve de plus du combat pour davantage d'inclusivité que mène sa créatrice, Shonda Rhimes.
À lire aussi

C'est la première fois qu'un·e acteurice non-binaire interprète un·e médecin récurrent dans la série Grey's Anatomy. Dr·e Kai Bartley, joué·e par E. R. Fightmaster, est un·e neuroscientifique "dévoué·e à son métier et extrêmement talentueux·se", et "capable de décortiquer avec passion la science tout en la rendant excitante et cool", décrit la chaîne ABC.

Un personnage qui se rapprochera petit à petit de la neurochirurgienne Amelia Shepherd (Caterina Scorsone). Iels "se lieront par leur amour commun de la médecine et du cerveau", précise encore ABC - qui intègre à mi-temps son équipe de recherche d'un hôpital du Minnesota avec Meredith Grey (Ellen Pompeo), l'héroïne du show.

Du côté des fans, l'engouement est présent, puisque nombreux·se·s espèrent déjà voir les deux collègues devenir bien plus que cela.

Une représentation qui fait la différence

Si l'acteurice non-binaire Sara Ramirez, qui a fait son coming out en septembre 2020, a iel aussi tenu un rôle majeur durant les 10 saison auxquelles iel a participé, le rôle de la médecin qu'iel interprétait, Callie Torres, était toutefois une femme cisgenre. Cependant, Grey's Anatomy n'en est (heureusement) pas à sa première présence LGBTQIA+, puisque l'acteur transgenre Alex Blue Davis a joué Casey Parker, un résident en chirurgie, de la saison 14 à 16.

En 2018, le jeune homme s'était d'ailleurs réjoui d'une telle décision auprès du magazine de cinéma américain Hollywood Reporter : "Les gens peuvent voir les trans sous un nouvel angle : ce sont simplement des gens qui marchent parmi nous et qui sont des êtres humains, qui ont des vies. Ils ne sont pas définis par le fait d'être transgenres".

Une représentation qui contribue clairement à visibiliser la communauté LGBTQIA+. Essentielle, sans aucun doute.