"Grosse ou enceinte", le jeu télé qui choque les Néerlandais

Une émission de télévision néerlandaise vient de provoquer un tollé auprès de ces téléspectateurs. Il faut dire que les candidats masculins ont dû relever un challenge au goût douteux : déterminer si une femme était "grosse ou enceinte". Elégance quand tu nous tiens.
A lire aussi

Sexisme, body shaming, racisme... à elle seule, l'émission néerlandaise Neem Je Zwemspullen Mee (Apportez votre maillot de bain, ndlr) incarne la quintessence du mauvais goût. A tel point que son dernier numéro, diffusé le 9 avril dernier, a dépassé les frontières des Pays-Bas pour faire parler de lui en France et ailleurs. Car pour tenter de repartir avec quelques billets dans les poches, les quatre candidats masculins ont dû relever un défi minable et carrément lunaire : deviner si une femme présente devant eux était enceinte ou simplement grosse. Pour en avoir le coeur net, les invités ont bien évidemment donné de leur personne, scrutant "le cobaye" sous tous les angles, lui demandant de tourner sur elle-même, tout cela en s'en payant une bonne tranche. On pourrait presque trouver cela cynique si on n'était pas en train de baigner en pleine télé poubelle.

Avec son concept de "grosse ou enceinte", Neem Je Zwemspullen Mee a semble-t-il franchi un pas que même Cyril Hanouna n'oserait pas sauter. Sur Twitter, les téléspectateurs ont fait part de leur mal-être et de leur colère, un Twittos résumant bien la pensée globale : "Putain de merde, cela ne peut pas être réel". Pourtant, certaines choses auraient dû mettre la puce à l'oreille du public néerlandais. Et oui, cette émission n'en est pas vraiment à son coup d'essai en termes de blagounettes discriminatoires. Précédemment, des candidats – toujours masculins – avaient dû déterminer si la poitrine d'une femme était naturelle ou retouchée. Et parce que le sexisme c'est bien, mais qu'il ne faudrait pas oublier le racisme, lors de son lancement à l'été 2016, Neem Je Zwemspullen Mee s'était aussi demandée si une personne était chinoise ou japonaise. On voit venir d'ici la prochaine étape : "musulman ou terroriste ?"

Neem Je Zwemspullen Mee

"Putain de merde, cela ne peut pas être réel".

Rire de toutes les formes de préjugés

On pourrait penser que la polémique engendrerait des excuses de la part de la production. Naïfs que nous sommes. Si la chaîne publique NPO3 a réagi, c'est seulement pour dire aux Néerlandais qu'il fallait "rire de toutes les formes de préjugés" et que l'émission était "satirique". Voilà, nous n'avions donc rien compris au concept. Et puis de toute façon, la bien-pensance c'est surfait. Bienvenue chez les ploucs.