Elle casse le nez de son agresseur, la justice juge sa réaction "appropriée"

Il l'agresse, elle lui casse le nez
Il l'agresse, elle lui casse le nez
Voilà une décision qui devrait en faire sourire beaucoup : oui, cet agresseur a bien mérité de se faire casser le nez.
A lire aussi

Elle célébrait le nouvel an sur la place de la mairie de Vienne en Autriche vers 1h du matin lorsqu'un homme lui a attrapé les fesses. Ni une, ni deux, la jeune touriste suisse de 21 ans a réagi : elle s'est retournée et lui a asséné un coup de poing, cassant le nez de son agresseur.

Ce dernier, un jeune migrant d'origine afghane âgé de 20 ans, avait été transporté à l'hôpital et signalé pour agression sexuelle. La jeune femme était quant à elle sous le coup d'une enquête pour "coups et blessures volontaires".

Lorsque l'affaire avait été rendu publique dans les médias, un homme d'affaires suisse, Christoph Blocher, avait pris la défense de la victime présumée et payé pour sa caution, comme le rapporte le Daily Mail.

Alors que l'affaire arrivait devant les juges, le parquet de Vienne vient de classer l'affaire, estimant que la femme agressée avait réagi de façon "appropriée" suite à cette atteinte à son intégrité physique, comme le révèle l'AFP. L'agresseur a quant à lui bénéficié d'un non-lieu. Car même si selon plusieurs témoignages, il aurait importuné d'autres femmes lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, il n'a pas pu être formellement identifié pour ces agressions présumées.

Rappelons qu'en France, les agressions sexuelles sont passibles de cinq ans de prison et de 75 000 euros d'amende. En 2017, un homme avait été condamné à quatre mois de prison ferme à Strasbourg pour une main aux fesses.