Cette robe permet de détecter les agressions sexuelles

"Une robe pour du respect" : cette robe permet de détecter les agressions sexuelles
"Une robe pour du respect" : cette robe permet de détecter les agressions sexuelles
Combien de fois en l'espace d'une soirée en boîte de nuit une femme subit-elle des attouchements non consentis ? Des chercheurs brésiliens ont étudié la question en designant une robe dotée de capteurs.
A lire aussi
Taylor Swift évoque son agression sexuelle en plein concert
News essentielles
Taylor Swift évoque son agression sexuelle en plein concert

Au Brésil, 86% des femmes déclarent avoir fait l'objet d'attouchements sexuels non consentis. Un chiffre énorme et préoccupant, que des chercheurs brésiliens ont voulu mettre en lumière.

En partenariat avec une agence de publicité brésilienne sponsorisé par la marque Schweppes, les auteurs et autrices du projet ont conçu une robe dotée de capteurs sensoriels.

Le projet a été baptisé "The Dress For Respect" ("Une robe pour du respect"). L'équipe à l'origine du projet a tourné une vidéo (voir ci-dessous) au Brésil. On y voit des hommes et des femmes qui s'apprêtent à passer leur soirée en boîte de nuit.

Trois femmes (Juliana Schulz, Tatiana Rosas et Luisa Castro) ont pris part à l'expérience en mettant ladite robe.

Cette robe permet de détecter les agressions

Touchées 157 fois en moins de 4h

"Nous transférons les informations des capteurs sensoriels de la robe via wifi à une unité de contrôle qui va nous aider à nous donner une vision plus large du harcèlement en temps réel", explique le développeur Nagib Nassif qui a participé au projet.

Au cours de la soirée, 3 heures et 47 minutes exactement, les trois femmes ont été touchées 157 fois. Soit 40 fois en une heure. Voici leur réaction :

"Je suis une personne intéressante, je mérite qu'on me parle pendant 5 minutes", estime Luisa.

"Une femme n'est pas un animal que l'on amadoue et que l'on capture", renchérit Tatiana.

"C'est intéressant de voir et de montrer plus tard aux gens, afin qu'ils soient plus attentifs à ce problème et stoppent ce type de comportement", souligne Juliana.

Juliana a manifestement vu juste. Comme le rapporte le site Slate, les responsables du projet ont montré la vidéo à plusieurs hommes qui ont été choqués par le nombre de fois où ces femmes ont été touchées. Un bon début...