Anne Parillaud : sa fille Juliette Besson suit les traces de ses parents

Sa mère, Anne Parillaud, a joué Nikita, la sombre héroïne dans un film culte signé par son père, Luc Besson. Mais, malgré le poids des références, Juliette Besson a décidé de devenir actrice.
A lire aussi
Faut-il être papa d'une petite fille pour être moins sexiste ?
News essentielles
Faut-il être papa d'une petite fille pour être moins...

Juliette Besson, née de l'union de Luc Besson et Anne Parillaud, double fille de donc, a donc décidé de devenir comédienne. Les mauvaises langues vont pester contre les dynasties d'acteurs. Comme si c'était plus facile pour eux que pour d'autres. Comme si c'était trop simple.

Mais il faut bien se rendre compte que si certaines portes s'ouvrent sans doute plus facilement quand on porte un nom connu, en l'occurrence celui d'un poids lourd du cinéma, elles claquent aussi plus vite. Parce qu'aux fils et filles de, on en demande toujours plus. Ils doivent se montrer légitimes et à la hauteur de leurs illustres géniteurs.

Certains y arrivent, d'autres pas. On pense par exemple à Charlotte Gainsbourg qui réussit tout ce qu'elle touche. Ou à Anthony Delon qui... Anthony Delon, quoi.

A 28 ans, Juliette Besson, a donc décidé d'emprunter le même chemin que sa mère qui fut cette inoubliable Nikita . Mais la décision n'a pas été simple à prendre. Quand on sait que ce n'est qu'à 21 ans, que la jeune femme a pris ses premiers cours de comédie, on se dit qu'elle a longtemps du refouler la vocation. Qu'il lui a fallu du courage pour oser devenir ce qu'elle était.

Des petits rôles et beaucoup de coeur

Surtout que personne ne peut dire aujourd'hui qu'elle bénéficie de passe droits. On l'a vue, en mars 2015, dans " L'art de la fugue " mais il fallait bien regarder. Dans ce film avec Benjamin Biolay et Nicolas Bedos , elle n'avait qu'un petit rôle de serveuse.

Bref son parcours est loin d'être tout tracé. Mais il ne l'a jamais été. Luc Besson rappelait il y a quelques temps cette anecdote : en mai 1988, il présente "Le grand Bleu" au festival de Cannes. Et essuie les sifflets et les moqueries. Lui, relativise. Sa fille âgée d'à peine un an est entre la vie et la mort. Elle souffre d'une malformation cardiaque. L'opération sera décisive. "Curieusement, quand Juliette est allée mieux, le film s'est mis à marcher !". On souhaite à Juliette un avenir tout bleu !