Enceinte et nue, Ashley Graham affiche fièrement ses vergetures sur Instagram

Enceinte, Ashley Graham pose nue et affiche ses vergetures sur Instagram
Enceinte, Ashley Graham pose nue et affiche ses vergetures sur Instagram
Ashley Graham a pour habitude de déployer fièrement ses convictions body positive sur ses réseaux sociaux. C'est justement sur Instagram qu'elle a partagé son dernier selfie : sur cette photo, elle célèbre ses vergetures et son "baby bump".
À lire aussi

"Justin dit que mes vergetures ressemblent à l'arbre de vie". C'est cette déclaration poétique qu'a décochée la mannequin Ashley Graham à ses quinze millions de followers. Justin Ervin est le mari de la top-model américaine. Et les vergetures en question se retrouvent magnifiées sur le dernier selfie de la mannequin.

Sur cette photo abondamment likée et commentée, Ashley Graham se présente enceinte et nue, sans filtre. Plus qu'un cliché, une prise de position comme elle aime à en prendre. La mannequin est effectivement connue pour son engagement body positive, qu'elle n'hésite pas à rappeler au gré des interviews et des posts intimistes sur ses réseaux sociaux.

A travers ses photos, elle s'assure de décomplexer toutes celles qui vivent mal leur grossesse.

Fière de son corps

Pour le magazine de mode Vogue, c'est d'ailleurs un message global autour "de l'acceptation de son corps" et de la "démystification de la grossesse" que propage ici la future maman - qui attend des jumeaux. Sans pression, mais avec beaucoup de confiance.

Un enthousiasme communicatif, si l'on en croit les très nombreux commentaires positifs et autres emojis applaudissant la mannequin.

"Nous avons toutes des choses que la société nous a dit de cacher. Mais pourquoi devons-nous le faire au juste ? Je veux que les gens voient qui je suis parce que tout le monde a une histoire. Beaucoup de femmes à qui je parle ont des problèmes avec leur image, avec leur corps et leur confiance. Je veux qu'elles comprennent que nous avons toutes des choses que la société nous ordonne de dissimuler. Me voici donc, avec mon corps, et j'en suis fière !", affirmait déjà la militante l'an dernier, l'espace d'un shooting dévoilant ses vergetures de maman (elle avait accouché d'un petit Isaac Menelik Giovanni en janvier 2020).

Un discours et des images toujours aussi décomplexants.