Les poils d'aisselles de la top Ashley Graham titillent les sexistes

Les poils d'aisselles de la top Ashley Graham titillent les sexistes
Les poils d'aisselles de la top Ashley Graham titillent les sexistes
Pour son anniversaire, la mannequin Ashley Graham a publié une photo d'elle dans son bain, on l'on voit ses aisselles - et les poils qui y poussent. Un geste émancipateur pour de nombreux·se·s internautes, un affront pour les sexistes.
A lire aussi

Ce n'est pas la première fois que la top Ashley Graham se met à nue, littéralement. Et étrille quelques carcans au passage. On se souvient de ses photos de grossesse, où elle montrait son corps tel qu'il est réellement, bourrelets et cellulite incluses, pour le célébrer. De sa déclaration d'amour à ses "vergetures de maman", puissante. Ou encore de sa prise de parole juste après la naissance de son fils Isaac, en mai dernier, quand elle écrivait qu'on ne lui avait pas dit qu'en devenant mère, elle devrait non seulement changer les couches de son enfant, mais aussi les siennes.

De quoi briser quelques tabous et encourager les femmes qui la suivent à ne plus avoir honte de qui elles sont, de ce à quoi elles ressemblent et encore moins de ce qu'elles ressentent.

Ce n'est pas non plus la première fois qu'elle déchaîne les passions parmi ses 17 millions d'abonné·e·s qui jugent bon de commenter ce qu'elle fait - ou ne fait pas - de son corps. Aujourd'hui, les détracteurs s'en prennent à ses aisselles, et aux poils qui y figurent, découvrant, apparemment avec effroi, que les femmes ne sont pas naturellement lisses sous les bras. Un choc.

Dans une publication postée le jour de ses 33 ans, le 3 novembre, sur Instagram, on peut voir Ashley Graham avec son mari, Justin Ervin, et leur fils en randonnée en pleine forêt. Sur la dernière photo, la jeune femme est dans son bain, les bras accoudés sur le rebord d'une baignoire en bois, et donc légèrement relevés. Un angle qui laisse apercevoir une zone non épilée, et qui a d'abord suscité de vives critiques dans les commentaires, certain·e·s internautes allant jusqu'à qualifier l'image de "dégueulasse" et "non hygiénique" (ce qui est on ne peut plus faux, doit-on le préciser).

Heureusement, et rapidement, d'autres personnes ont salué sa liberté, venant décrédibiliser les interventions sexistes d'une (petite, mais insistante) partie de sa communauté. "J'adore que tu aies ces poils ! Nous sommes tous humains, on doit arrêter d'attendre de nous qu'on se conforme à certaines normes", écrit l'une d'elles. "J'adore que tu montres tes poils", ont lancé plusieurs autres.

Dans une story récente, elle revenait aussi sur le fait qu'elle ne se rase pas cette zone-là : "Pour toutes les femmes qui ne se sont pas rasées pendant toute leur grossesse ou au moins jusqu'à la fin, je ne me suis pas rasée depuis ma dernière apparition en public, qui était [le Tonight Show avec] Jimmy Fallon [en décembre 2019]". Des mots décomplexants et nécessaires, que l'on applaudit sans modération.