La déclaration d'amour d'Ashley Graham à ses vergetures de maman

Les messages émancipateurs d'Ashley Graham.
Les messages émancipateurs d'Ashley Graham.
"Il y a des choses que la société nous ordonne de dissimuler. Mais me voici avec mon corps, et j'en suis fière !". Sur Instagram, la mannequin Ashley Graham délivre une ode body positive à ses followers et fait honneur à ses vergetures, le temps d'un photoshoot fashion.
A lire aussi

"Parmi les choses que j'aime : un joli maillot de bain et une séance photo en famille !". Sur Instagram, la mannequin Ashley Graham ne cache pas sa joie à l'idée de "se sentir bien pour [son] premier été en tant que maman" (rappelons que son fils Isaac est né il y a six mois de cela). Et pour la peine, celle qui n'hésite jamais à aborder les thèmes les plus tabous (comme le quotidien post-partum des mères) a même accepté une réjouissante série de photos. Des portraits solaires et décomplexés aux ondes très "body positive".

Au fil de ce photoshoot en maillot de bain fashion (période estivale oblige) assuré par son mari Justin Ervin, Ashley Graham ne cherche pas à "filtrer" ce que la société considère comme des imperfections physiques. Au contraire, la mannequin met à l'honneur ses vergetures avec une salvatrice insouciance. Au magazine People, elle explique sa démarche pop-féministe : "Nous avons toutes des choses que la société nous a dit de cacher. Mais pourquoi devons-nous le faire au juste ?". On se pose effectivement la question.

Une nouvelle fois - et en plein Nebraska - la star prône donc une acceptation totale de soi, n'en déplaisent aux diktats. Comme une manière de revendiquer son mot d'ordre, érigé en bio Insta : #BeautyBeyondSize. La beauté par-delà la taille (et les "courbes post-bébé", pour reprendre l'expression du magazine HelloGiggles). Mais aussi, par-delà ces marques que d'aucuns souhaiteraient volontiers photoshopper.

"Je me sens bien"

"Je veux que tout le monde sache vraiment... Je veux que les gens voient qui je suis parce que tout le monde a une histoire. Beaucoup de femmes à qui je parle ont des problèmes avec leur image, avec leur corps et leur confiance. Je veux qu'elles comprennent que nous avons toutes des choses que la société nous ordonne de dissimuler. Me voici donc, avec mon corps, et j'en suis fière !", poursuit la militante dans les pages de People.

Cette fierté, elle en fait d'ailleurs le mantra de sa nouvelle ligne de maillots de bain dite "pour toutes", lancée en collaboration avec la marque Swimsuits For All et pensée pour s'adapter à toutes les morphologies féminines. Entre ses initiatives et celles de Rihanna (avec sa marque de lingerie body positive Fenty), force est de constater que la mode se fait (doucement) plus inclusive. Ce n'est pas trop tôt.

Pas de retouche, pas de complexe, telle est la philosophie d'Ashley Graham, qui développe encore : "Avec mon nouveau corps post-partum, je ressens plus de poids sur moi, j'ai des vergetures... Si bien qu'au début, j'ai vraiment dû me dire: 'D'accord, nouveau corps, nouvel état d'esprit.' Mais après cette séance photo, je me sens tellement autonome !". Et à celles et ceux qui doutaient encore de sa sérénité, la model persiste et signe : "Oui. J'ai l'air d'aller bien. Et je me sens bien". Elle affirme même avoir trouvé "toute une nouvelle forme de joie" mais aussi une "puissance" en apprivoisant ce corps à sa façon.

"J'utilise mon corps pour montrer aux femmes que les imperfections sont tout à fait normales. La cellulite, les bourrelets, les courbes, les trucs qui remuent alors que ça ne devrait pas... Tout ça, c'est ok", nous expliquait-elle déjà l'an dernier. Pas de soucis, le message est bien passé.