Ecrire une "vision letter" pour cartonner : on teste ?

Qu'est-ce qu'une "vision letter" et comment en faire une
Qu'est-ce qu'une "vision letter" et comment en faire une
Il s'agirait du secret le mieux gardé des grand·es de ce monde. La "vision letter" permettrait de s'assurer des buts qu'on aimerait atteindre à court terme et de les écrire pour aider notre esprit à les visualiser, puis à les réaliser. On vous explique tout.
A lire aussi
J'ai testé l'huile d'olive pour sécher mon vernis en quelques secondes
News essentielles
J'ai testé l'huile d'olive pour sécher mon vernis en...

Commençons par le commencement. Une "vision letter", ou lettre de vision pour les flippé·es de l'anglicisme, c'est une missive qu'on s'écrit à soi-même et qu'on date à l'année prochaine. Une sorte de projection dans le futur dans laquelle on se félicite des choses que l'on voudrait avoir accomplies durant l'année à venir.

Un peu comme quand dans Crossroads, quand Britney et ses potes enterrent des souvenirs dans une boîte à 8 ans et qu'elles les retrouvent 10 ans plus tard, puis décident de partir en road trip pour vivre la vie qu'elles avaient imaginé se voir vivre plus jeunes. Enfin presque.

Le but, à travers cette page manuscrite, c'est de parler de sa réussite souhaitée, de ses sentiments, de comment les gens nous perçoivent, comme si on le vivait un an plus tard. D'épiloguer sur ce qui se passe potentiellement au boulot, sur le terrain des relations ou du développement personnel - voire carrément les trois en même temps pour les plus ambitieux·ses.

Par exemple, si on a pour but d'ouvrir sa librairie-fleuriste d'ici un an et qu'on aimerait aussi apprendre à coder et travailler notre espagnol, on peut écrire : "Chère Pauline, Aujourd'hui je fête le premier mois de ma boutique et la clientèle se presse déjà. Je fais beaucoup de progrès en code (j'ai créé mon propre site !), et je planifie même un week-end à Madrid avec Eduardo, mon prof d'espagnol qui pourrait bien être plus que ça." Cliché, on vous l'accorde, mais concret.

En gros, s'écrire ce qu'on aimerait pouvoir se dire dans un an, comme pour visualiser plus clairement nos objectifs. Car tout mettre sur le papier ne bénéficie pas uniquement à notre éternelle nostalgie de l'ère pré-informatique. Avec une vision letter, on dit à notre cerveau à quoi ressemble clairement le succès pour nous, et nous aide à le réaliser.

D'après Glamour UK, l'explication est d'ailleurs toute scientifique : "Le système d'activation réticulaire (RAS) est le centre de l'attention dans le cerveau. En écrivant cette lettre, vous lui demandez de se concentrer sur ce que vous voulez et le RAS commencera à prêter attention aux choses qui vous aideront à atteindre votre but."

Le rituel est tellement pris au sérieux dans les pays anglo-saxons que le magazine assure qu'il s'agit de l'astuce dont de nombreux.ses PDG et personnes de pouvoir se servent, et grâce à laquelle ils excellent. Avis aux Oprah Winfrey en devenir, donc.

Pour vous faciliter la tâche, on vous liste la marche à suivre étape par étape. A vos stylos plumes.

Comment écrire une "vision letter"

  • Etape 1 : Adressez-vous la lettre, datée un an dans le futur. Pensez à ce que vous souhaitez ressentir à ce moment-là. Où voulez-vous être ? Examinez les aspects de votre vie sur lesquels vous voulez particulièrement vous concentrer (amour, carrière, relations, argent, éducation, etc.).
  • Etape 2 : Qu'avez-vous réalisé dans ces domaines ? Comment vous sentez-vous ? De quoi êtes-vous fière ?
  • Etape 3 : Allez plus loin - soyez clair sur les détails. Le fait d'inclure des chiffres (comme un objectif de salaire) et des tâches réalisables vous aide à bien comprendre ce que vous voulez accomplir.
  • Etape 4 : Utilisez vos tes sens : Qu'entendez-vous sur votre personne ? Qu'est-ce que les gens vous disent ? Que voyez-vous autour de vous ? Qu'est-ce que vous portez ? (Changer de style peut-être un objectif)
  • Etape 5 : Une fois que vous l'avez écrite, cachez-la dans une enveloppe et placez-la dans un endroit sûr. Réglez une alarme pour l'ouvrir dans un an pile.

Pour celles et ceux qui douteraient de l'efficacité de la chose et surtout de la courte durée pour réaliser ses rêves (un an, ça passe vite), personne ne vous demande de conquérir le monde en 365 jours. Concentrez-vous sur des objectifs accessibles, tout en trouvant de quoi vous motiver, et ne viser pas - tout de suite - la lune. Ça peut attendre encore deux, trois ans.

Les dossiers