Ces petites joies post-accouchement auxquelles on ne s'attendait pas

Une maman très fatiguée avec son bébé hilare
2 photos
Lancer le diaporama
Kilos, sommeil, inquiétudes, cadeaux, alcool, sexe... La naissance de bébé donne lieu à tout un tas de grandes (ou fausses) joies auxquelles vous n'étiez pas forcément totalement préparée. En voici un petit tour d'horizon.
A lire aussi
Faut-il être papa d'une petite fille pour être moins sexiste ?
News essentielles
Faut-il être papa d'une petite fille pour être moins...

Les kilos superflus

On vous avait dit qu'après l'accouchement, vous alliez perdre une petite dizaine de kilos, mais on ne vous avez pas dit quand. Et vous pensiez naïvement qu'ils s'envoleraient (tous) direct le jour de l'accouchement. A présent, vos copines mamans vous délivrent la seconde partie de l'intrigue : "On met neuf mois à les prendre et neuf mois à les reperdre".

Le manque de sommeil

"Les bébés, ça dort" racontait la légende. Certains spécialistes allant jusqu'à vous préciser que les nouveaux-nés dorment près de 20h/24h. Vous vous dites qu'ils ont dû confondre car de votre côté, il dort (et donc vous aussi) plutôt les quatre heures restantes. Vous découvrez en effet que tous les bébés ne dorment pas forcément beaucoup, mais soyez sûre en revanche que le plus dur est derrière vous !

Parfois, lui aussi peut avoir simplement sommeil
Parfois, lui aussi peut avoir simplement sommeil

Les (petites) inquiétudes

Son arrivée a sonné le glas de votre insouciance, vous êtes sur le qui-vive en permanence. Y compris lorsqu'il dort (enfin). Cela vous semble si étrange que vous préférez le réveiller pour vous assurer qu'il va bien. Voire faire un tour aux urgences en pleine nuit pour vous sentir vraiment rassurée. Et dire que vous auriez pu dormir à la place.

Le gang des doudous

Vous aviez déjà dû pousser les murs (ou déménager) pour lui installer un lit, une commode et une table à langer, mais vous voici rendue à l'évidence : il va absolument falloir vous dégoter une pièce supplémentaire pour y stocker les 70 bavoirs et les 44 doudous que vous avez reçus en cadeaux.

Et certains plus encombrants que d'autres
Et certains plus encombrants que d'autres

Les vêtements inutiles

Pendant votre grossesse, vous aviez mis les petits plats dans les grands pour lui préparer un dressing digne d'une vraie mini-modeuse. Votre soeur vous avait pourtant prévenue qu'un tout-petit, le mieux (et le plus simple), c'est encore de le laisser en pyjama. Il vous aura fallu le vêtir, tant bien que mal, deux ou trois fois pour réaliser qu'en effet, c'est plus confortable (pour lui) et bien plus facile à enfiler (pour vous).

L'alcool modeste

Après neuf mois (et des brouettes si vous avez allaité) sans avoir ingurgité une seule petite goutte d'alcool, vous voici saoule au bout d'un verre. Mais le point positif se situe dans votre portefeuille : 4 € la cuite, ça ne vous était encore jamais arrivé !

Et tout le monde risque de s'en apercevoir
Et tout le monde risque de s'en apercevoir

La libido en berne

Si votre appétit sexuel atteignait son top niveau pendant votre grossesse (hélas, celle du papa parfois un peu moins), pouf, elle s'est envolée avec la naissance de votre enfant. Il faut dire qu'entre le manque de sommeil, la cicatrice (en cas d'épisiotomie ou de césarienne), les pleurs de bébé et votre petit bidon qui peine à se faire la malle, vous n'êtes pas forcément dans les meilleures dispositions pour une nuit de sexe endiablée. Mais rappelez-vous bien que l'appétit vient en mangeant !

Les modes de garde

Vous pensiez pouvoir choisir librement la meilleure alternative de garde. Entre crèche et nounou, qu'est-ce qui conviendrait le mieux à votre petite ange ? Sauf qu'en dépit des 26 courriers envoyés aux directrices de crèches, vous n'avez jamais obtenu de place. Quant aux assistantes maternelles, il n'en reste plus que deux de disponibles dans votre secteur, alors vous allez devoir vous décider vite car trois mamans attendent déjà derrière leur porte.

Mais il y a plein d'autres Mary Poppins
Mais il y a plein d'autres Mary Poppins

Le bonheur de devenir maman

Evidemment, la seule vraie joie qui compte, c'est celle de devenir parent, et aucune de ces petites mésaventures ne viendra l'entacher. D'autant qu'elles vont très vite appartenir au passé !

Plus d'actu sur : Accouchement

Ce tuto sur l'accouchement avec une balle de ping pong fait le buzz
4 conseils pour rebooster sa libido après un accouchement
4 mythes post-accouchement qui sont (en fait) complètement faux