La parité femmes-hommes pour les César 2021 ? On en est encore loin

Caroline Vignal, réalisatrice d'"Antoinette dans les Cévennes", nominée pour le César du Meilleur film.
Caroline Vignal, réalisatrice d'"Antoinette dans les Cévennes", nominée pour le César du Meilleur film.
Les nominations des César 2021 ont été dévoilées mercredi 10 février, après une année très impactée par la crise sanitaire. Et côté parité, le compte n'y est pas. Dans les catégories Meilleure réalisation et Meilleur film par exemple, seule une femme est présente.
A lire aussi

13 nominations pour Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait, d'Emmanuel Mouret, 12 pour Eté 85, de François Ozon et même résultat pour Adieu les cons, d'Albert Dupontel. Caroline Vignal, elle, en a remporté 8 pour Antoinette dans les Cévennes.

Elle est la seule femme, parmi 5 cinéastes, à figurer dans la catégorie Meilleur film pour sa fable mordante sur une institutrice (Laure Calamy) qui part en rando à dos d'âne retrouver son amant (Benjamin Lavernhe). Du côté de la Meilleure réalisation, on trouve Maïwenn, réalisatrice d'ADN, entourée de 4 hommes. Maïmouna Doucouré, pour Mignonnes, et Manele Labidi, pour Un divan à Tunis, s'affichent elles parmi les 5 nommé·e·s au Meilleur premier film.

Seule 3 catégories sur les 19 que les César récompensent (si l'on fait l'abstraction des catégories genrées de la Meilleure actrice, Meilleure actrice dans un second rôle et Meilleur espoir féminin) voient ainsi plus de femmes que d'hommes nommé·e·s. Et une, celle de Meilleur court-métrage, affiche la parité. Au total, ce sont donc seulement 25 femmes qui figurent sur la liste des potentiel·le·s lauréat·e·s, sur un total de... 93 noms, hors catégories genrées.

Un bilan peu reluisant

Alors que l'Académie des César, ébranlée puis dissoute cette année après le scandale Polanski, a annoncé en novembre dernier se composer désormais d'autant de femmes que d'hommes, le bilan fait mal. Car il ne s'agit pas de discuter le talent des hommes présents au palmarès, mais plutôt de questionner les raisons qui expliquent un tel déséquilibre avec leurs collègues féminines. Ce à quoi plusieurs internautes estiment avoir la réponse, peu reluisante.

"Les femmes représentent 50 % de la population", écrit une jeune femme sous le tweet de l'élue EELV et autrice Alice Coffin, qui déplore justement ces résultats. "Hommes et femmes sont tout aussi compétents. Qu'est ce qui justifie le fait que les hommes reçoivent plus de prix ? En dehors du sexisme de notre culture rien ne l'explique". Autre intervention indignée : "Si la situation était inversée, 80% d'oeuvres par des femmes et minorités de genre, on aurait des mecs sur tous les plateaux de télé avec des calculettes pour hurler à quel point ce ne serait pas normal".

A ce jour, seule une femme, Tonie Marshall, a été consacrée par le César de la meilleure réalisation pour Venus Beauté (Institut), en 2000. C'est aussi la seule année où la parité a été atteinte en termes de récompense, avec 9 César sur 18 remis à des cinéastes féminines. 45 ans après la première cérémonie, il serait grand temps que les choses bougent concrètement.