Cette étudiante a stoppé un avion pour empêcher l'expulsion d'un demandeur d'asile

Lundi 23 juillet, une étudiante suédoise de 21 ans a embarqué à bord d'un avion à destination d'Istanbul afin de faire descendre un demandeur d'asile afghan, menacé d'expulsion. La jeune femme, qui est finalement parvenue à ses fins, a filmé l'intégralité de la scène avec son téléphone et a diffusé les images sur Facebook.
A lire aussi
Ce que fait cet étudiant chinois pour son ami handicapé est héroïque
News essentielles
Ce que fait cet étudiant chinois pour son ami handicapé...

Penser qu'on ne peut pas militer à notre petit niveau pour changer le monde ou défendre les valeurs qui nous tiennent le plus à coeur n'est pas toujours fondé. La Suédoise Elin Ersson, qui étudie à Göteborg, vient de nous le prouver. Pour empêcher l'expulsion d'un demandeur d'asile afghan de 52 ans, la jeune femme a pris un billet pour le vol Göteborg-Istanbul et est montée dans l'avion au bord duquel le migrant afghan devait voyager.

Une fois à bord, la jeune femme a refusé de s'asseoir et a tenu tête à tout l'équipage de bord : "tant que quelqu'un est debout, le pilote ne peut pas décoller", explique-t-elle dans une vidéo filmée depuis son smartphone et diffusée en direct sur Facebook.

"Je ne m'assiérai pas tant que cet homme ne sera pas descendu de l'avion"

"Je ne m'assiérai pas tant que cet homme ne sera pas descendu de l'avion car il sera probablement tué s'il reste dans cet avion", clame Erlin Erisson, faisant de son mieux pour ignorer les propos injurieux et le comportement de passagers qui commencent à s'impatienter et à essayer de lui prendre son téléphone.

"Je ne veux pas que la vie d'un homme soit prise simplement parce que vous vous inquiétez de rater votre vol...", explique-t-elle calmement à un membre de l'équipage, qui la somme d'éteindre son smartphone. D'autres passagers prennent en revanche son parti et se lèvent à leur tour en guise de soutien.

Une dizaine de minutes plus tard, l'étudiante obtient gain de cause : un steward va à sa rencontre et lui assure que l'avion va ouvrir ses portes : "nous allons vous faire descendre et ce passager ne voyagera pas", lui assure l'homme.

Submergée par l'émotion, la jeune femme peine à retenir ses larmes et explique que, tout comme elle, le passager afghan de 52 ans va pouvoir descendre de l'appareil. À cette annonce, les passagers l'applaudissent en masse.

À la suite de cet événement, le demandeur d'asile a été placé en détention par les autorités suédoises. Si son expulsion a été maintenue, elle a cependant été repoussée.

Visionnée plus de 50 000 fois, la vidéo d'Elin Ersson a largement été relayée et les internautes sont nombreux à saluer l'initiative et le courage de cette jeune femme, bien déterminée à "faire changer les règles" de son pays.

Confrontée à une montée en puissance de l'extrême droite -donnée favorite aux élections législatives suédoises qui se dérouleront en septembre- la Suède a considérablement durci ces politiques d'immigration ces dernières années.

Après avoir accueilli 1.649 demandeurs d'asile pour 100.000 habitants en 2015 (contre 114 pour la France la même année), ce pays nordique a expulsé 12 500 personnes de son territoire en 2017.