Cette pub encourageant les hommes à partager les tâches ménagères fait le buzz

Dans cette nouvelle publicité Ariel, l'inégalité homme-femme au sein du foyer est pointée du doigt
Dans cette nouvelle publicité Ariel, l'inégalité homme-femme au sein du foyer est pointée du doigt
Si la publicité cherche avant tout à faire consommer, elle peut aussi parfois être le vecteur de beaux messages. Comme avec la nouvelle campagne #ShareTheLoad du géant de lessive Ariel qui signe un beau discours en faveur de l'égalité homme-femme au sein du foyer.
A lire aussi

Au visionnage de ce court film publicitaire, beaucoup (trop) de femmes pourraient se reconnaître... Dans cette vidéo diffusée à la télévision indienne, une femme, de retour chez elle, jongle seule entre ses exigences professionnelles et les tâches ménagères tandis que son mari est assis devant la télévision. Jusque-là, rien de bien anormal (malheureusement). A l'exception d'une chose : son père observe la scène d'un air désolé. Plutôt que de blâmer le mari, l'homme se reproche la situation de sa fille car il l'aurait lui-même "éduquée" à ce sexisme en traitant sa femme de la même manière. Il prend alors conscience que c'est son éducation qui a conduit au manque d'égalité dans sa famille et maintenant dans le foyer de son enfant. Le spot se finit alors sur cette question : "Pourquoi laver le linge ne serait-il qu'une affaire de femmes ?".

Dans cette publicité d'Ariel, le manque d'égalité au sein du foyer est habilement pointé du doigt

La vidéo, partagée sur Youtube et sur le Facebook de Sheryl Sandberg, la numéro 2 de Facebook, est vite devenue virale depuis sa mise en ligne le 24 février dernier. En seulement 48H, elle avait déjà été visionnée plus de 5 millions de fois en Inde, puis aujourd'hui dans le monde.

Pour Sheryl Sandberg, cette campagne publicitaire est une avancée importante dans la lutte pour l'égalité au sein du foyer.

Dans ce message posté sur les réseaux sociaux, la femme d'affaires américaine ira jusqu'à dire qu'"il s'agit d'une des vidéos les plus puissante qu' [elle ait] jamais vue, montrant comment les stéréotypes nous blessent tous et sont transmis de générations en générations. Quand les petites filles et les petits garçons jouent à papa et maman, ils copient le comportement de leurs parents; cela n'impacte pas seulement leurs jeux d'enfants mais modèle également leurs rêves à plus long terme".

Mais cette publicité n'est pas la seule de la campagne #ShareTheLoad. En 2015 déjà, Ariel avait mis en évidence l'inégalité entre les sexes dans les ménages et avait ainsi remporté un Lion de verre - un prix luttant contre les stéréotypes de genre véhiculés par la publicité - cette même année, lors du prestigieux festival de publicité à Cannes.

Si ce court clip de deux minutes n'est qu'une publicité, il ne faut pas en oublier pour autant que de nos jours, les mères continuent d'assumer 65 % des tâches parentales. Ainsi, selon une étude commanditée par Ariel, 85% des femmes considèrent qu'elles ont deux emplois - l'un au bureau et l'autre... à la maison. Une situation qui, rappelle l'Insee dans une enquête datant d'octobre dernier dans un numéro spécial de sa revue Economie et Statistique, pèse sur leur activité professionnelle, et se traduit par des interruptions de carrière et des journées de travail plus courtes. Avec, à terme, des inégalités de salaire et la persistance d'un " plafond de verre ".