Comment en finir avec cette maudite chemise qui baille entre les boutonnières ?

La chemise qui baille, fléau des temps modernes.
La chemise qui baille, fléau des temps modernes.
Dès que vous enfilez une chemise, votre entourage au grand complet peut étudier la nature de votre soutien-gorge grâce aux charmants interstices qui se forment entre chaque boutonnière (vous n'y pouvez rien, la nature vous a généreusement pourvue). Voici six solutions pour enrayer le fléau.
A lire aussi

1. La bonne chemise

Quand on a de la poitrine, une chemise peut nous aller parfaitement (coutures bien en place sur les épaules, parfaite longueur de manche et bonne largeur) mais tout de même bailler sur la poitrine. Pour échapper à la malédiction, on choisit une chemise en tissu fluide et naturel (coton, soie) pas trop près du corps, on abandonne l'élasthanne à tout jamais et on porte sa chemise avec deux ou trois boutons déboutonnés. Les poches sur les poitrines sont à éviter, elles ajoutent du volume. Pour le reste de la tenue, retrouvez plein d'idées stylées pour pimper une chemise toute simple.

2. LE soutien-gorge

Le soutien-gorge que vous portez sous votre chemise est presque plus important que la chemise en elle-même, laquelle a très fortement tendance à bailler quand on porte un push-up (hé oui). Laissez tomber les Wonderbra et autre rehausseurs de poitrine. Si vos seins sont généreux, vous pouvez même investir dans un soutien-gorge " minimiseur ".

3. Le rayon hommes

Si les chemises pour femmes sont toutes trop cintrées, trop moulantes et trop baillantes, filez chez les hommes. Non seulement vous y trouverez probablement votre bonheur mais vous passerez immédiatement au rang de fille pointue. La tendance est au vestiaire mixte.

4. Des pressions invisibles

Si le mal est fait est que vos placards sont déjà remplis de chemises qui dévoilent allègrement votre soutien-gorge entre chaque boutonnière, dotez-vous d'une aiguille et de fil. Allez acheter un lot de boutons pressions transparents et mettez-vous à l'ouvrage. Les pattes de boutonnages sont toutes confectionnées avec une double épaisseur de tissu. Cousez une ou deux pressions aux interstices qui baillent (côté caché bien sûr). Invisible et très efficace.

5. Une peu de couture

Plus radicale, la blogueuse Lilli Pascuzzi conseille dans un article du Guardian de carrément coudre la patte de boutonnage récalcitrante de haut en bas (en s'assurant tout de même de pouvoir enfiler la chemise par la tête après opération). Ça s'appelle " The Gapectomy " et ça a l'air de marcher du tonnerre.

6. L'adhésif qui tue

Si vous n'êtes vraiment pas à l'aise avec la couture, il existe des adhésifs spécialement conçus pour régler votre problème dans le commerce. Ils se collent autour d'un bouton le long de la bordure intérieure de votre chemise et conviennent à tous les modèles. 15 adhésifs boutonnières à acheter pour une dizaine d'euros ici .