Comment encourager les femmes à faire des bébés plus tôt ? Le Danemark se creuse la tête

Au Danemark, mieux vaut avoir un enfant trop tôt que trop tard
Au Danemark, mieux vaut avoir un enfant trop tôt que trop tard
Pour booster le taux de natalité danois, en berne depuis une quarantaine d'années, l'association Sex og Samfund (sexe et société) repense les cours d'éducation sexuelle dispensés aux ados et leur donne un conseil : ne pas trop attendre avant de faire des enfants.
A lire aussi

Faire l'amour pour sauver le Danemark : c'est, en substance, ce que prônent les cours d'éducation sexuelle dispensés dans le pays par les autorités publiques et dont on a bien du mal à imaginer le pendant français.

Il faut dire qu'il y a urgence pour le pays scandinave : alors qu'en France, le taux de natalité se maintient plutôt bien depuis les années 1970 (en moyenne, 2,01 enfants par femme en 2012), et assure sans trop de mal le renouvellement de la population, le Danemark, lui, fait ici figure de mauvais élève. Avec 1,67 enfant par femme en âge de procréer en 2012 – son taux le plus bas depuis 27 ans -, le pays a atteint un stade critique qui pourrait bien mettre à terre son système social : le nombre d'actifs sera bientôt largement insuffisant pour financer correctement les retraites.


Comment faire, alors, pour inciter les Danois à faire des enfants ? Le gouvernement a semble-t-il trouvé la solution : donner une image plus positive de la procréation et de la famille par le biais de cours d'éducation sexuelle dispensés aux adolescents.


Alors qu'en France, comme dans bien d'autres pays, les cours d'éducation sexuelle consistent à prévenir une éventuelle grossesse précoce, le Danemark prône tout à fait l'inverse. Imaginés par l'ONG Sex og Samfund (sexe et société), ils invitent les professeurs à parler librement de sexualité avec leurs élèves et surtout, à mettre en garde les adolescents sur les risques qu'ils encourent à faire des enfants... trop tard.


"La société a longtemps décrété que l'on pouvait rester adolescent jusqu'à la vingtaine et que les Danois pouvaient poursuivre leurs études jusqu'à leurs trente ans, explique au Guardian Karin Erb, directeur de laboratoire à l'unité de la fertilité de l'hôpital universitaire d'Odense. Il faut ensuite s'investir quelques années dans sa carrière et sans que vous ne vous en rendiez compte, vous avez 35 ans. Pendant des années, les politiques ont dit aux jeunes : 'Faites des études avant de fonder une famille'. Mais il est désormais trop tard pour beaucoup de femmes."

Les banques de sperme en plein boom

Résultat : de plus en plus de femmes célibataires et à la carrière florissante décident de faire appel au don anonyme de sperme pour combler leur désir de maternité. "L'âge moyen des couples cherchant de l'aide pour des problèmes de fertilité au Danemark est de 33 ans, et l'âge moyen des femmes célibataires est de 36 ans", indique Lone Schmidt, professeur agrégé à l'Université de Copenhague et au ministère de la Santé publique. Interrogé par le Guardian, Ole Schou, directeur de Cryos internationale, la plus grande banque de sperme du monde à Aarhus, dans le Jutland affirme qu'environ 50% des femmes faisant appel à Cryos sont en effet célibataires. "Nous assistons à une avalanche de femmes instruites âgés pour 85% d'entre-elles entre 31 et 45 ans et dont la moitié a une maîtrise ou plus. De plus en plus d'entre elles font un bébé en solo et nous prédisons que d'ici 2020, 70% de nos clientes seront célibataires."


"Faite-le pour le Danemark"

Sex og Samfund n'est pas le seul à s'inquiéter du taux dangereusement bas de la natalité danoise. Pour inciter les citoyens en âge d'avoir des enfants à s'amuser davantage sous la couette en vue d'une éventuelle procréation, l'agence de voyage Spies a lancé en avril dernier une campagne publicitaire plutôt cocasse.

La vidéo "Do it for Denmark" de l'agence de voyage Spies

Intitulée "Do it for Danemark" (Faites-le pour le Danemark) et partant du constat que 10% de la population danoise a été conçue à l'étranger, la publicité propose une "promotion ovulation" aux couples qui prévoient de partir en week-end en période de fécondation. En réservant leur séjour sur le site www.doitfordenmark.dk, les futurs parents paieront moins cher et, en cas de grossesse, se verront offrir une poussette, trois ans de couches gratuites et un voyage en famille par Spies.