Je n'en peux plus de mon collègue : 4 conseils pour gérer

Comment gérer sereinement les conflits avec mes collègues
Comment gérer sereinement les conflits avec mes collègues
Qu'il s'agisse de petites tensions passagères ou de grosses prises de tête, autant ne pas laisser les relations avec nos collègues se détériorer. Voici 4 conseils pour gérer les relations compliquées au travail.
A lire aussi

Dans tout milieu professionnel, les relations avec nos collègues peuvent être plus ou moins fluides. Qu'il s'agisse de tensions occasionnelles, de désaccords récurrents, de critiques rapportées ou de conflits d'intérêts sur des dossiers, chaque situation doit être considérée et traitée pour éviter qu'elle ne se dégrade en conflit durable. Pour ne plus subir une situation problématique avec un ou des collèges il est important d'agir. Voici 4 conseils à appliquer pour gérer ces situations délicates.

1- Faire appel à son intelligence émotionnelle pour comprendre la situation

Une situation conflictuelle avec un collègue soulève inévitablement la présence d'émotions désagréables. Notre intelligence émotionnelle doit nous permettre d'identifier ces émotions et les besoins qui se cachent derrière ainsi que ceux de nos collègues. De cette façon, nous pouvons prendre du recul sur la situation et comprendre les attentes et les points de vue de chacun. Cette attitude nous permettra de percevoir la situation avec honnêteté et objectivité. Nous pourrons également admettre nos torts et nous remettre en question si besoin. Un conflit ou une mésentente trouvent souvent leur origine dans une opposition de valeurs. Être conscient de nos besoins/valeurs non satisfaits est essentiel pour pouvoir agir vers leur satisfaction : besoin de reconnaissance, d'équité, de stabilité, de communication... Ce nouveau regard sur la situation nous permettra, en outre, de ne pas prendre les choses personnellement et d'identifier les véritables enjeux de la relation.


2- Communiquer avec respect


Toute situation de tensions nécessite de ne pas s'enfermer dans la passivité et d'agir pour établir une communication. Néanmoins, il faut à tout prix résister à l'envie de communiquer de façon agressive et accusatrice car cela serait contre-productif et risquerait même d'amplifier le conflit. L'assertivité est une compétence-clé qui nous permettra de provoquer un échange constructif, basé sur de l'écoute réciproque, de l'empathie et de la recherche de solutions dans une optique gagnant-gagnant. De cette façon, nous pourrons libérer les non-dits et trouver des leviers de satisfaction des besoins de chacun.

Communiquer avec authenticité, écoute et respect permet également d'éviter les suppositions qui ne font pas avancer et qui peuvent nous éloigner de la réalité de la situation. Le développement de l'assertivité repose avant tout sur une bonne gestion de nos émotions et un contrôle de soi.

Eviter les conflits au travail
Eviter les conflits au travail

3- Solliciter une tierce personne

Si la communication est compliquée à établir ou si nous éprouvons le besoin d'un appui pour gérer la situation, il est toujours possible de solliciter une personne neutre au sein de l'entreprise : un membre du service RH, un manager, un dirigeant...
Un regard extérieur peut faciliter l'établissement d'un dialogue constructif et la recherche de solutions : redéfinir l'organisation du travail, répartir les tâches différemment... En cas de conflit insoluble en interne, il est fortement recommandé de solliciter un médiateur externe, spécialisé dans la résolution de conflits.

4- Cultiver le lâcher prise

A partir du moment où toutes les actions qui pouvaient être menées l'ont été, nous devons apprendre à cultiver le lâcher prise. Même si les solutions trouvées ne sont pas pleinement satisfaisantes, il est important d'accepter ce que nous ne pouvons pas changer pour éviter de gaspiller de l'énergie inutilement. En lâchant prise, nous préservons notre santé, nous identifions plus clairement nos priorités, nous déployons notre énergie sur ce qui est essentiel et ce qui nous procure de l'épanouissement au travail.

Par Nolwenn Chebaut, thérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.