Connaissez-vous la méthode des trois cahiers ?

Connaissez-vous la méthode des trois cahiers ?
Connaissez-vous la méthode des trois cahiers ?
Et si la solution à notre manque d'organisation reposait sur la simple utilisation de trois carnets ? On vous montre comment ce nouveau système pourrait bien nous faire gagner du temps et surtout nous permettre d'organiser avec sérénité le quotidien.
A lire aussi
La méthode magique pour faire faire son rot à un bébé
News essentielles
La méthode magique pour faire faire son rot à un bébé

Avec Internet, on aurait presque tendance à oublier qu'il n'y a pas si longtemps que ça, pour se rappeler d'un événement ou d'une chose marquante, on l'écrivait plutôt que de l'intégrer dans notre agenda virtuel. La méthode des trois cahiers, très prisée par les blogueurs, semble renouer avec cette routine : la tenue d'un journal. Le but ? Nous permettre d'organiser notre avenir sur le court et long terme, sans prise de tête.

Un principe qui n'est pas sans nous rappeler celui du Bullet journal - ce cahier nous permettant d'organiser point par point sa journée, sa semaine ou son mois grâce à un système de rubriques et de puces. Mais si on peut reprocher au Bullet journal son aspect plutôt chronophage (pas facile de s'y retrouver quand nos notes personnelles côtoient notre to-do list et nos rendez-vous importants), la méthode des trois cahiers propose une toute autre vision de l'organisation.

Avec ce nouveau mode de fonctionnement, on bannit tout ce qui n'a pas trait à notre vie personnelle. Le principe étant de réunir tous les petits fragments du quotidien dont on souhaite se souvenir et qui contribuent à notre bien-être.

Méthode des trois cahiers : petit guide d'utilisation

Avant toute chose, il convient tout d'abord de se procurer trois cahiers. Peu importe le format ou encore la taille : ils doivent juste nous correspondre et nous donner envie d'y coucher nos idées.

Un cahier comme to-do list

Le manque d'organisation est souvent responsable de notre stress. Alors, pour y remédier de manière efficace, il va s'agir de rédiger sa to-do list chaque soir, avant d'aller dormir. Mais cette liste possède une particularité : il est interdit d'y rajouter des tâches le jour même. Et pour nous en dissuader, après avoir rédigé notre listing, on trace une ligne sous la dernière mission. La raison est simple : éviter de se retrouver surcharger et surtout de culpabiliser à la fin de la journée car on n'a pas fini l'ensemble des objectifs que l'on s'était fixé. Une bonne manière également d'apprendre à définir ses priorités et de se forcer à ne pas tout vouloir faire dans l'immédiat. Certaines fois, remettre au lendemain peut avoir du bon.

De même, en dressant notre liste, on reste le plus réaliste possible. Il serait inutile et totalement contre-productif de se donner une vingtaine de tâches à effectuer dans la journée alors qu'à côté on travaille, on a (ou pas) des enfants dont on doit s'occuper, des activités sportives ou créatives et une vie sociale à entretenir.

Un cahier pour partir à la conquête de nos projets

Des projets, si on en a souvent plein la tête, on ne sait que trop peu souvent comment s'en sortir. Si bien que, la plupart du temps, si on aurait adoré faire une heure de gym ou un peu de peinture, ces loisirs se retrouvent bien vite au second plan car sortis de notre esprit et surtout que l'on ne sait pas comment parvenir à s'y mettre. Alors, chaque fois qu'un nouveau projet nous vient à l'esprit, on va le noter sur une page vierge. Ensuite, il va s'agir de lister l'ensemble des tâches à faire pour y arriver. Et, dès que l'une des tâches est effectuée, on met une petite croix sur le côté, histoire de toujours savoir on l'on se trouve dans la réalisation de notre projet. Une bonne manière de se challenger !
Et on l'aura bien compris : ici, il ne s'agit pas de lister nos petits rendez-vous du quotidien mais bien d'y répertorier nos projets sur le long terme, comme l'ouverture d'un blog ou des petits aménagement à finir dans notre cuisine, par exemple. Il faut également savoir que le simple fait de coucher sur le papier ces différentes envies va permettre de les ancrer concrètement dans le présent et nous inciter à nous y mettre plus vite.

Un cahier comme journal

Comme en souvenir de notre tendre jeunesse, ce cahier marque le retour du journal intime - mais sous une toute autre forme. Ici, le but va être d'y renseigner toute les informations que l'on souhaite ne pas zapper. En résumé, une sorte de cahier d'idées. Cela peut aller du titre d'une chanson qu'on a entendue (et aimée), au nom d'une destination de vacances que l'on aimerait à tout prix visiter, en passant par une citation de livre, le nom d'un plat ou une astuce beauté. Ce dernier carnet est vraiment l'occasion de booster notre créativité. Alors on n'hésite pas : on découpe, on colle, on colorie, on peint. Bref, on s'exprime !

Bien sûr, ces trois carnets sont destinés à nous suivre partout : un peu comme un carnet de voyage, ce triptyque est une sorte de carnet de route de notre vie. Alors, avis aux voyageuses : à quand est le départ ?