Écrire son journal intime : la méthode magique et facile pour être heureuse

Ecrire son journal intime : la méthode magique et facile pour être heureuse
2 photos
Lancer le diaporama
Sortis de l'adolescence, on a tendance à abandonner la routine du journal intime. Pourtant, on aura beaucoup à gagner à continuer.
A lire aussi
La Loi de Jante : 10 règles à piquer aux Danois pour être plus heureuse
News essentielles
La Loi de Jante : 10 règles à piquer aux Danois pour être...

Pour beaucoup, tenir un journal a quelque chose de très adolescent. On se souvient de nos premiers carnets armés de leurs petits cadenas si faciles à ouvrir mais qui nous donnaient l'impression de détenir la clé d'un univers secret et merveilleux, qui n'appartenait qu'à nous et dans lequel personne ne pouvait (ou devait) pénétrer sans notre autorisation. On racontait nos déboires amoureux, nos disputes entre amis, nos conflits scolaires et parentaux en tout genre, bref, c'était notre soupape de décompression, notre meilleur allié, celui qu'on retrouvait avec soulagement à la fin d'une journée riche en émotions et à qui on pouvait absolument tout confier, sans jamais se censurer.

Puis l'âge adulte est arrivé et beaucoup d'entre nous ont décidé d'arrêter d'écrire, de laisser ce passe-temps aux plus jeunes, associant bien trop souvent l'idée du journal intime à l'enfance et aux préoccupations puériles. Et pourtant, on gagnerait beaucoup à reprendre cette habitude et à se créer de nouveau un rituel quotidien (ou au moins hebdomadaire) impliquant l'intervention d'un journal intime.

C'est un passe-temps qui a beaucoup de vertus thérapeutiques, qui peut accompagner n'importe qui dans sa quête vers un "moi" meilleur, une vie meilleure, qui permet d'alléger souffrances, doutes et interrogations diverses et qui aide à pratiquer une introspection saine, et à résoudre certains problèmes. Ce n'est pas pour rien que beaucoup de psychologues recommandent l'utilisation d'un journal pour accompagner les patients dans leur thérapie.

Voici ce que le fait de tenir un journal régulièrement pourrait vous aider à accomplir selon le site PsychCentral :

  • Clarifier vos pensées et vos émotions : En les posant sur papier, en prenant le temps de mettre des mots dessus, vous identifierez plus facilement vos pensées et vos émotions. Lorsque tout vous paraît confus et compliqué, prenez un stylo et écrivez tout ce qui vous passe par la tête et, très vite, vous verrez apparaître des éléments de réponse et tout vous paraîtra plus clair. C'est toujours plus facile de lire une succession de phrases logiques plutôt que d'essayer de mettre de l'ordre dans des pensées abstraites.
  • Apprendre à vous connaître : En écrivant régulièrement, en archivant vos expériences, votre ressenti et vos états d'âme, vous apprendrez petit à petit à identifier ce qui vous fait du bien et ce qui vous fait du mal, ainsi que les différentes façons que vous avez de réagir à certaines situations qui reviennent régulièrement dans votre vie. Ça vous permettra également d'identifier les problèmes récurrents et de comprendre plus vite ce qui cloche pour y remédier.
  • Réduire le stress : Lorsque vous êtes assaillie d'émotions négatives telles que la colère, l'angoisse ou la tristesse, le fait de coucher tout ça sur papier vous permettra d'une part de tout expulser une bonne fois pour toutes et d'autre part de vous apaiser immédiatement. C'est comme taper dans un punching ball mais sans la sueur et les courbatures (même si vous pouvez aussi faire les deux).
  • Résoudre les problèmes plus efficacement : En utilisant votre "cerveau droit" pour faire preuve de créativité, vous pourrez débloquer les capacités analytiques de votre "cerveau gauche" plus facilement. Vous verrez apparaître des solutions que vous vous pensiez incapable de trouver en écrivant ce qui ne va pas et en laissant votre cerveau sortir tous les éléments dont vous avez besoin pour débloquer une situation.
  • Résoudre vos conflits avec les autres : Au lieu de mariner dans votre coin après un conflit en vous répétant à quel point l'autre est en tort et vous a fait du mal et en revivant sans cesse la dispute dans votre tête, vous pourrez plus facilement comprendre le point de vue de l'autre parti en écrivant clairement ce qui s'est passé. Plutôt que de ressasser inutilement, vous pourrez alors analyser la situation plus froidement et peut-être résoudre vous-même ce conflit.

Le journal intime apparaît donc comme un véritable atout au quotidien, et ne demande que peu d'efforts. Inutile de vous mettre la pression pour écrire quotidiennement dedans comme s'il s'agissait d'un devoir, le simple fait d'en avoir un à portée de main (dans votre table de nuit ou dans votre sac - ou les deux) devrait vous aider à prendre le réflexe, petit à petit, de prendre la plume et de vous épancher en toute intimité et de faire le vide dans votre tête pour éviter de cogiter trop longtemps avant de dormir.

Les dossiers