Faire des économies pendant mes courses ? Les conseils de La Petite Budgeteuse et Joli Shopping

Publié le Mardi 08 Novembre 2022
Maïlis Rey-Bethbeder
Par Maïlis Rey-Bethbeder Rédactrice
Maïlis Rey-Bethbeder aime écrire, le café, traîner sur les réseaux sociaux et écouter de la musique. Sa mission : mettre en lumière les profils, les engagements et les débats qui agitent notre société.
11 photos
Lancer le diaporama
L'inflation qui frappe la France creuse les dépenses des ménages. Deux expertes en bons plans nous livre leurs conseils pour continuer à remplir son caddie sans sacrifier son budget.
À lire aussi

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les pénuries se succèdent et les prix de certains produits s'envolent. Ainsi la hausse des prix alimentaires s'élève à presque 12 % en octobre 2022 par rapport à octobre 2021, selon l'UFC-Que Choisir.

Pour 63% des familles, les "responsables des achats" sont des femmes, établit l'Ipsos. C'est donc à elles qu'incombe la tâche de continuer à remplir le caddie sans creuser le budget du ménage. De quoi alourdir la charge mentale.

Comment faire pour que les courses du quotidien ne pèsent pas trop lourd ? Deux expertes en bonnes affaires nous livrent leurs astuces pour bien gérer son budget et faire des économies.

Les conseils d'Anna Gasiorowska, alias @lapetitebudgeteuse

Les bons plans n'ont pas de secret pour Anna Gasiorowska. Alors qu'elle s'était retrouvée maman solo avec une dette de quasiment 18 000 euros, elle est parvenue petit à petit, grâce à une stratégie bien établie, à reprendre le contrôle de ses finances. Forte de cette victoire, Anna Gasiorowska a fait de la gestion d'un budget son cheval de bataille. Elle y a même consacré un livre, Mieux gérer mon argent pour vivre mieux, est active sur YouTube et divulgue ses conseils conso ultra-futés à près de 80 000 abonné·e·s Instagram.

Concentrer ses dépenses sur l'essentiel

"Pour moi, le premier stratagème dans une situation où les prix augmentent est de concentrer ses dépenses sur ce qui est essentiel en cherchant à diminuer les dépenses dont on peut se passer. C'est difficile à accepter pour beaucoup de personnes, mais si nos revenus n'augmentent pas alors que nos dépenses oui, le seul moyen de garder l'équilibre est de consommer moins".

Anticiper

"Faire une revue complète des finances est très utile pour faire des économies, tout comme de déployer un budget de crise si la situation l'exige. Il faut alors se poser les bonnes questions :

Est-ce qu'il est possible d'augmenter mes revenus ? Quels sont mes objectifs financiers et est ce qu'ils sont toujours adaptés à ma réalité et à l'actualité ? Qu'est-ce qui peut être supprimé dans mon budget pour augmenter mon épargne de précaution ? Qu'est-ce qui pourra être supprimé dans mon budget en cas d'augmentation de mes dépenses contraintes ? Quelle est la stabilité de ma situation professionnelle et est ce que mon épargne de précaution est suffisante pour soutenir l'instabilité de mes revenus ? Quelles sont les aides que je vais pouvoir mobiliser ?".

Se fixer des limites

"Il faut sérieusement mettre le nez dans sa gestion budgétaire : réaliser un budget prévisionnel au début du mois servira de feuille de route, en se fixant des limites pour les catégories de dépenses qui pèsent dans le budget (alimentation, repas pris à l'extérieur, achats plaisirs...). Puis on fera ses courses sur la base d'un inventaire de ce qui se trouve dans les placards, en connaissant les menus qu'on va préparer pour la semaine".

Repenser sa manière de consommer

"Il ne faut pas avoir peur, ni honte, de regarder du côté de rayon des produits à date courte ou d'utiliser des applications dédiées (telles que Too Good To Go, Flashfood, Foodhero...- ndlr) qui participent à limiter le gaspillage alimentaire en proposant des invendus à prix réduit.

Avant d'acheter un produit, regardez le prix au kilo et au litre et privilégiez le fait maison. J'ai aussi troqué les produits des grandes marques pour les produits distributeurs. On sait désormais tous qu'à part l'emballage et le prix, pas grand-chose ne les différencie".

Les conseils de Naëlle, alias Joli Shopping

Naëlle tient une chaîne YouTube qu'elle présente elle-même comme la "première chaîne YouTube d'expérience client". Sa spécialité ? Le repérage. Elle se rend ainsi quotidiennement dans des enseignes de hard discount telles que Action, Lidl, Aldi ou encore Noz. Elle écume alors les rayons pour y découvrir les nouveaux arrivages et proposer les meilleures affaires à ses plus de 67 700 abonné·e·s. Naëlle alimente également un compte Instagram suivi par plus de 103 000 personnes.

Privilégier le hard discount

"Pour les courses, je me rends dans les enseignes discount comme Lidl et dans les grandes surfaces les jours de promotion : le mardi pour Leclerc, le mercredi pour Auchan et Lidl".

S'informer sur les promos

"Il faut être à l'affût des promotions de toutes les enseignes pour mieux acheter et comparer. S'informer sur les bons plans que proposent les enseignes. Nous avons la chance de vivre dans une ère où tout est accessible en ligne ou via les catalogues disponibles en magasin. Les cartes de fidélité des supermarchés sont aussi une bonne astuce pour 'cagnotter' et avoir des promos éphémères sur certains produits.

Depuis toujours, on me remercie de mettre en avant les bons plans, mais parfois on me dit aussi : 'cool, ça me permet de ne pas me déplacer, il n'y a rien de fou ou ce n'est pas intéressant cette semaine'".

Stocker des produits

"Je n'hésite pas à faire des stocks de produits lorsque les promos sont intéressantes comme la lessive, le gel douche, les pâtes".

Eviter le gaspillage

"J'achète ce dont j'ai besoin pour éviter le gaspillage. Je mange moins de viande et je consomme plus d'oeufs ou de poissons type sardines ou maquereau en conserve, ce qui revient beaucoup moins cher, tout en continuant à consommer de bonnes protéines.

Une fois sur deux, j'achète des compotes sans sucres ajoutés à la place des fruits frais. Les légumes et poissons surgelés sont parfois une excellente alternative. Je n'achète plus de produits transformés : les plats cuisinés et les produits 'plaisir' tels que les boissons gazeuses, les chocolats ou les biscuits ont disparu de mes listes de courses".

Il ne s'agit pas forcément de donner des bons plans pour pouvoir toujours acheter autant qu'avant. J'ai envie de faire changer les mentalités sur notre surconsommation".