Après sa séquence malaisante face à Sophie Tapie, Cyril Hanouna tente de se justifier

Sophie Tapie face à Cyril Hanouna dans TPMP
Sophie Tapie face à Cyril Hanouna dans TPMP
Dans cette photo : Cyril Hanouna
Après avoir brusquée Sophie Tapie lors de son émission "Touche pas à mon poste" (TPMP), Cyril Hanouna a tenté de se justifier maladroitement.
A lire aussi

Une fois n'est pas coutume, l'émission Touche pas à mon poste (TPMP) a produit une nouvelle fois un grand moment de malaise.

Alors que la fille de Bernard Tapie, la chanteuse Sophie Tapie, était invitée pour parler de la sortie de son nouvel album, celle-ci s'est vue bombardée de questions intrusives par le présentateur Cyril Hanouna. L'animateur s'est notamment montré très insistant sur le cancer de Bernard Tapie.

Cela a débuté avec la diffusion d'extraits d'un documentaire non validé par la famille : "Je vous le dis, je suis hyper mal a l'aise depuis tout à l'heure. Je n'avais pas envie de voir ça, je ne suis pas venue pour ça. Je viens parler de musique et je me sens un peu piégée très honnêtement. Je ne pensais pas qu'on m'infligerait ça, ces images. Si j'avais su, je ne serais pas venue", souffle Sophie Tapie, bouleversée.

Mais loin de lâcher le morceau, Cyril Hanouna est revenu à la charge. "Aujourd'hui, est-ce que tu as peur tous les jours, tu te dis 'il faut que je profite à fond de mon papa'?", questionne l'animateur. "Ça coule de source, question rhétorique", répond-t-elle.

L'animateur ose : "Je te sens un peu énervée".

Et c'est alors que Cyril Hanouna dérape, sombrant dans une agressivité déplacée vis-à-vis de son invitée, clairement frustré de la résistance de Stéphanie Tapie : "On peut s'en foutre plein la gueule, je suis très content de t'avoir, mais si tu n'es pas contente d'être là, tu peux y aller ma Sophie. Moi je t'aime beaucoup, à un moment c'est bon. J'ai été sympa avec la famille tout le temps, j'aime beaucoup Bernard Tapie, mais il faut avoir un petit peu de respect pour nos téléspectateurs, pour l'équipe ici, pour moi", tentant de justifier ses questions indiscrètes par le fait qu'une chanson de l'album évoque Bernard Tapie.

"On parle de ton album dans lequel tu as fait une chanson pour ton papa, tu ne parles pas de tes vacances à Punta Cana. (...) Quand on te demande 'est-ce que tu as peur', c'est une question légitime."


"Cette question est super malaisante. Je suis un être humain. Ça me met mal à l'aise, ça me touche", réplique Sophie Tapie.

Après cette séquence qui a choqué de nombreux téléspectateurs (mais notamment le frère de Sophie Tapie, Stéphane, qui n'a pas manqué de réagir), la chanteuse a tenu les remercier sur Twitter pour leur soutien ce 29 septembre : "Hier vous avez été témoin de mon mal-être en direct à la télévision, je tenais tout simplement à vous remercier pour votre soutien et votre bienveillance. Je vous aime."

De son côté, Cyril Hanouna a tenté de se justifier : "Les chéris je viens d'échanger avec Stéphane Tapie qui est comme mon grand frère depuis des années et je lui ai que la réponse de Sophie m'a rendu un peu maladroit et j'éprouve une grande tristesse, car je l'aime vraiment. Stéphane et moi, on se voit demain, car un ami c'est important."

"Elle n'était pas dans son état normal"

Mais loin de faire profil bas, l'animateur est revenu à la charge dès le lendemain en direct dans son émission, tentant de se raccrocher aux branches : "Sophie, c'est quelqu'un dont je suis assez proche. Elle était avec moi en loge avant l'émission, on avait mal à la tête tous les deux, on était fatigués et elle me disait : 'C'est vrai que je reste beaucoup avec mon papa'. Elle n'était pas dans son état normal parce que c'est compliqué pour elle de parler de son papa et de voir des images de son papa. Elle a eu peut-être un comportement qui était particulier mais il faut se mettre aussi à sa place et je pense qu'hier, à un moment, nous, on était dans notre émission, dans notre monde, et on ne s'est pas mis à sa place, c'est le sentiment que j'ai."

Et de poursuivre, confessant avoir "été un peu maladroit avec elle" : "Ce n'est pas pareil quand vous connaissez très bien la personne. Vous lui parlez comme si c'était votre pote et comme si c'est quelqu'un de votre famille. Ce n'est pas pareil que quand vous ne connaissez pas du tout la personne, vous mettez plus de distance."

 

Avant de finalement conclure : "Ça a été perçu comme de l'agressivité mais ce n'était pas du tout ça (...) Ça me fait de la peine, je n'aime pas être méchant, j'aime bien quand les gens sont contents de venir sur le plateau. Je l'aime beaucoup, elle et sa famille. Ça m'a peiné que ça arrive sur elle. C'était une séquence gênante, on ne va pas se mentir."

Une pirouette un peu facile qui ne fera pas oublier le manque d'élégance et de tact de l'animateur.