Des filles et des claques : le clip de Make The Girl Dance va-t-il trop loin ?

Après avoir fait défiler des filles nues dans Paris en 2009 dans le clip "Baby Baby Baby", le duo français Make The Girl Dance continue de jouer la carte de la provoc' avec la vidéo "Mad Clap", dans laquelle des filles à peine vêtues s'envoient des claques à la figure. Là où le bât blesse, c'est que JoeyStarr, qui apparaît en featuring, a été condamné à plusieurs reprises pour violences conjugales. Aïe.
A lire aussi
Les 6 films les plus girl power à revoir pour survivre à cet été mortel
News essentielles
Les 6 films les plus girl power à revoir pour survivre à...

Souvenez-vous. En 2009, Make the Girl Dance cassait Internet en faisant défiler des filles nues comme des vers dans la très commerçante rue Montorgueil pour les besoins du clip de "Baby Baby Baby". Douze millions de vues sur YouTube et six ans plus tard, le duo électro, composé de Pierre Mathieu et Greg Kozo, est de retour avec "Mad Clap", un nouveau titre qui continue de surfer allègrement sur la vague fluokid avec un clip sautillant dont les couleurs pourraient déclencher une crise à n'importe quel épileptique.


Réalisée par Pierre Mathieu lui-même, la vidéo de "Mad Clap", toute en coolitude assumée, peut pourtant mettre mal à l'aise.


Car là où le clip de "Baby Baby Baby" était dénué de toute ambiguïté (des filles à poil dans les rues de Paris = énorme buzz), le message véhiculé par "Mad Clap" est plus ambivalent.

Le clip "Mad Clap" de Make the Girl Dance

Passons sur le fait que les jeunes femmes qui apparaissent dans la vidéo soient encore une fois très peu vêtues (après tout, on y voit aussi un barbu en slip). Ce qui embarrasse surtout, ce sont les gifles/mandales/beignes (choisissez le terme que vous préférez) que se balancent les filles pendant que des garçons maquillés à la truelle, eux, se contentent de danser. Puis JoeyStarr, qui esquisse lui aussi quelques pas de danse tout en vociférant.


Si JoeyStarr se contente lui de danser entre deux gifles administrées par les jeunes femmes, son apparition dans le clip de "Mad Clap" n'a pas plus à tout le monde. En particulier à Grazia, qui rappelle que l'acteur et rappeur est loin d'être un modèle en matière de respect des femmes. Entre 1999 et 2003, JoeyStarr a été condamné à trois reprises par la justice, d'abord pour coups et blessures volontaires sur son ex-compagne, puis pour avoir agressé une hôtesse de l'air et pour violences conjugales.


Et si depuis une dizaine d'années, JoeyStarr semble s'être assagi, le choisir en guest dans un clip où des nanas s'envoient intentionnellement des gifles à la figure, ressemble au mieux à du mauvais goût, au pire à une déconsidération des violences domestiques que subissent les femmes.


Contacté par Terrafemina, Pierre Mathieu se défend pourtant d'avoir voulu créer la polémique. "Il y a toujours des gens qui cherchent à tout prix un message dans nos clips, pourtant il n'y en a aucun. On fait de la musique pop et électronique pour faire danser les gens, pas de la musique à message. Le clip de "Mad Clap" est de l'entertainment pur. À l'origine, je voulais faire un clip sur la folie, c'est pour ça qu'on y voit un mec en slip, un autre maquillé. C'est un clip sur des filles folles qui se mettent des claques, point. Il n'y a ni message contre les femmes, ni promotion de la violence."


Et la présence de JoeyStarr dans la vidéo ? "Joey Starr est un pote, explique Pierre Mathieu. Je voulais le faire danser comme dans la scène de la boîte dans Polisse, où toutes les filles deviennent dingues en le voyant. Il ne faut pas voir sa participation comme une quelconque intention de faire du mal à quelqu'un. Après, la polémique, je la trouve rigolote. Un bad buzz, ça reste un buzz, même si ce n'était pas notre but. Quitte à faire un clip, autant qu'il fasse parler de lui, et Make the Girl Dance a toujours surfé sur le politiquement incorrect."

Sur le même thème