Société
"Des hommes veulent que nous soyons leur objet" : Isild Le Besco s'exprime en exclusivité dans "ELLE" et il faut l'écouter
Publié le 4 juillet 2024 à 14:12
Par Clément Arbrun | Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
L’actrice Isild Le Besco réagit dans les pages du magazine "ELLE" à la mise en garde à vue des réalisateurs Benoit Jacquot et Jacques Doillon. Et elle dédie son témoignage puissant à toutes les femmes silenciées.
"Des hommes veulent que nous soyons leur objet" : Isild Le Besco s'exprime en exclusivité dans "ELLE" et il faut l'écouter
#MeToo : dans ELLE Isild Le Besco s'exprime en exclusivité pour toutes celles qui sont silenciées Isild Le Besco a porté plainte contre le cinéaste Benoît Jacquot et ce dernier a été placé en garde à vue le 2 juillet. Il sera prochainement confronté à un juge. En exclusivité, l'actrice, réalisatrice et soeur de Maiwenn s'est exprimée dans ELLE l'espace d'une interview téléphonique. Elle y partage sa satisfaction à cette annonce mais également son amertume. Car pour Isild Le Besco, la fin de l'impunité est encore loin. Elle déplore par exemple que le cinéaste Jacques Doillon, également placé en garde à vue, soit sorti libre et sans poursuites. Benoît Jacquot aurait entretenu une relation dénoncée comme "toxique" avec Isild Le Besco alors que celle-ci n'avait que 16 ans. Le cinéaste était âgé quant à lui de 52 ans.
La suite après la publicité

Longtemps, on a plus entendu Isild le Besco. 

Soeur de Maiwenn le Besco, mais surtout actrice, espoir du cinéma français, et réalisatrice, autrice de ses propres films. Cela fait quelques mois qu'à la suite de Judith Godrèche, la comédienne ose libérer la parole, et on s'en réjouit. Isild Le Besco accuse elle aussi le cinéaste Benoît Jacquot de violences et dénonce une relation d'emprise, initiée alors qu'elle n'avait que 16 ans et le cinéaste... 52. Isild Le Besco a d'ailleurs porté plainte contre Benoît Jacquot. 

Or, ce 2 juillet, les réalisateurs Benoît Jacquot et Jacques Doillon ont été placés en garde à vue dans les locaux de la brigade de protection des mineurs. Au coeur de cette garde à vue ? L’ouverture d’une enquête par le parquet de Paris, pour viol sur mineure de 15 ans "par personne ayant autorité", viol par concubin, et agression sexuelle sur mineure de plus de 15 ans "par personne ayant autorité". Benoît Jacquot fait actuellement l'objet d’une éventuelle mise en examen, soumise à la décision d'un juge. 

Autrice d'un livre-témoignage, Dire vrai, l’actrice et réalisatrice est revenue en exclusivité pour ELLE sur cette actualité. Et ce qu'elle énonce est puissant. Car il est question de son propre cas, de sa souffrance, mais également, d'apporter de la voix à toutes les femmes silenciées.

Ce n'est pas la première fois que l'actrice et réalisatrice Isild Le Besco apporte son soutien aux victimes, et aux femmes qui n'osent pas parler

Dans les pages du magazine ELLE, l'espace d'une interview réalisée au téléphone, Isild Le Besco s'exprime : 

"J’ai ressenti une forme de soulagement en constatant que la justice s’intéresse au sujet douloureux des maltraitances et s’en empare... Mais je ne me fais pas vraiment d’illusions". A quoi la comédienne de 41 ans fait allusion ? Elle développe sa réticence : "Je ne peux pas m’empêcher de penser à toutes les femmes qui, au moment même où je vous parle, se font maltraiter, violenter, violer. Voire tuer". 

"Une tous les trois jours. Et pour les mêmes raisons : des hommes veulent que nous soyons leur objet... Moi je m'exprime surtout au nom de toutes celles qui sont bâillonnées. Je ne pouvais pas manquer l’occasion de m’exprimer. Je crains que nous soyons loin de la fin de l’impunité. Le chemin va être long", poursuit-elle sur le même ton, que l'on imagine plein de gravité. Pourquoi Isild Le Besco "craint" cette attente ? Certainement car, notamment, elle déplore que Jacques Doillon soit sorti libre, sans poursuites, de sa garde à vue.

"Pourquoi Benoît Jacquot et pas Jacques Doillon ? Ce ne sont pas les mêmes profils, certes, mais ils ont pour point commun d’être accusés d’avoir abîmé des jeunes filles et des femmes. De les avoir pillées sans les aimer le moins du monde...  Je sais bien qu’il ne leur arrivera probablement rien, peut-être un petit bracelet électronique qui obligera à rentrer tôt à la maison. Rien en comparaison de ces blessures avec lesquelles il nous faut vivre", fustige-t-elle à ce sujet. 

Ce n'est pas la première fois que l'actrice et réalisatrice Isild Le Besco apporte son soutien aux victimes, et aux femmes qui n'osent pas parler. Récemment encore, elle exprimait toute sa gratitude envers l'actrice Judith Chemla (D'argent et de sang, Engrenages, Le sens de la fête), victime de violences conjugales. 

Ayant lu son livre, relatant son témoignage, Isild Le Besco s'exprimait ainsi le temps d'une vidéo Instagram : "Je viens de terminer ton livre. Ca me laisse sans voix, tout ce que tu as traversé, et ce qu'on traverse... Etre ainsi objectivée ! Mais aussi, toutes les années d'énergie qu'on peut dédier, à se défendre... Merci d'avoir écrit tout cela dans les détails, et signifié ainsi que ces choses doivent cesser. On ne doit pas culpabiliser, avoir honte, mais arriver à nommer les choses ainsi". 

"Je t'envoie tout mon amour ma chère Judith".

Mots clés
Société News essentielles #MeToo cinéma violences sexuelles
Sur le même thème
"Je t'envoie tout mon amour" : Isild Le Besco soutient Judith Chemla, victime de violences play_circle
Culture
"Je t'envoie tout mon amour" : Isild Le Besco soutient Judith Chemla, victime de violences
12 mars 2024
Bouli Lanners, l'un des rares hommes du mouvement #MeToo, le rappelle : "Le plus dur c'est d'être écouté" play_circle
Culture
Bouli Lanners, l'un des rares hommes du mouvement #MeToo, le rappelle : "Le plus dur c'est d'être écouté"
9 juillet 2024
Les articles similaires
"Une femme qui n'a pas peur" : Alexandra Lamy félicite encore Judith Godrèche play_circle
Société
"Une femme qui n'a pas peur" : Alexandra Lamy félicite encore Judith Godrèche
11 mars 2024
Affaire Godrèche : Mathieu Kassovitz se dit "horrifié" par le cinéma français play_circle
Société
Affaire Godrèche : Mathieu Kassovitz se dit "horrifié" par le cinéma français
1 mars 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news