Des rangées réservées aux femmes dans les avions : une fausse bonne idée ?

Des rangées réservées aux femmes dans les avions : une fausse bonne idée ?
Des rangées réservées aux femmes dans les avions : une fausse bonne idée ?
Pour empêcher les agressions et les cas de harcèlement sexuel à bord de ses appareils, la compagnie aérienne Air India a annoncé qu'un rang de six sièges serait désormais réservé aux femmes voyageant seules.
A lire aussi

À partir du 18 janvier, les femmes voyageant seules à bord des appareils d'Air India auront peut-être l'occasion d'être assises dans une rangée 100% féminine. Face à la recrudescence des agressions sexuelles à bord de ses avions, la compagnie aérienne indienne a en effet déclaré que le troisième rang de ses Airbus A320, composé de six sièges, serait désormais réservé uniquement aux femmes.

Ces sièges situés en classe économique seront offerts sans frais supplémentaires, a déclaré Ashwani Lohani, président et directeur général d'Air India au journal The Hindu.

Pour le moment réservée aux vols intérieurs, cette mesure pourrait progressivement s'étendre également aux vols internationaux si les femmes sont demandeuses.

"En tant que transporteur national, nous pensons qu'il est de notre responsabilité d'améliorer le niveau de confort des femmes passagers", a déclaré le directeur général de la compagnie Meenakshi Malik.

La décision d'Air India fait suite à plusieurs dénonciations d'agressions sexuelles à bord de ses avions. Le 21 décembre dernier, la passagère d'un vol reliant Bombay à Newark, New Jersey, a déclaré que son voisin l'avait touchée pendant qu'elle dormait. Initialement assis en Business class, il aurait échangé son siège pour pouvoir être assis à côté de la femme en classe économique.

Moins de quinze jours après l'agression, c'était au tour d'un agent de bord féminin d'être prise pour cible d'un passager à bord d'un vol Oman-New Dehli. Les deux hommes ont été arrêtés par la police locale à l'atterrissage.

D'après un haut fonctionnaire, les mauvaises conduites à bord des appareils seraient à la hausse ces dernières semaines. Air India, troisième compagnie aérienne du pays, a également annoncé qu'elle aurait désormais à bord de tous ses appareils des menottes en plastique afin de retenir les passagers turbulents lorsque la situation devient "totalement hors de contrôle".

Une mesure discriminatoire ?

Si Air India est pour le moment l'une des premières compagnies aériennes à proposer à ses passagères des sièges qui leur sont exclusivement dédiés, d'autres moyens de transports – les bus, les trains et les métros notamment – proposent déjà des wagons 100% féminins pour empêcher le harcèlement et les agressions sexuelles.

Censée garantir la sécurité de ses passagères, la mesure prise par Air India est cependant loin de faire l'unanimité. Ainsi, l'ancien directeur exécutif de la compagnie aérienne Jitendra Bhargava juge qu'il s'agit d'une "priorité déplacée". "À ma connaissance, ce genre de choses ne se produit nulle part ailleurs dans le monde. Les avions ne sont pas dangereux pour les passagères. En cas de comportement inapproprié, l'équipage de la compagnie aérienne est autorisée à prendre des mesures conformément à la loi", a-t-il déclaré à The Hindu.

Un point de vue que partage D. Sudhakara Reddy, président de l'Association nationale des passagers aériens. "C'est un geste commode qui conduira à la discrimination entre les sexes. La compagnie aérienne ne devrait pas encourager ce genre de mesures."

L'an dernier en Allemagne, la décision d'une compagnie ferroviaire de réserver deux wagons aux femmes et aux enfants avait suscité des réactions similaires. Les associations féministes, notamment, avaient estimé que la lutte contre le harcèlement sexuel devait non pas être focalisée sur les auteurs d'agressions, mais au contraire apporter des solutions aux victimes.