La nouvelle héroïne Disney porte des lunettes et ce n'est pas rien

Bande-annonce du film Disney "Encanto"
"Encanto", la nouvelle production Disney sortie le 24 novembre, met en scène la jeune Mirabel, héroïne qui... porte des lunettes. Détail anodin ? Pas vraiment : c'est une première.
A lire aussi

Mirabel, c'est le nom de la toute nouvelle héroïne Disney, à découvrir dans Encanto : La Fantastique Famille Madrigal, en salles depuis le 24 novembre dernier. Jeune femme colombienne aux cheveux bouclés, elle arbore un accessoire des plus anodins : des lunettes rondes et vertes. Banal ? Pas tant que ça dans l'univers Disney.

Effectivement, c'est la toute première fois qu'une princesse Disney porte de lunettes. Idéal pour que bien plus de jeunes spectatrices s'identifient à cette protagoniste qui s'inscrit en dehors des normes de beauté et codes esthétiques habituels, volontiers banalisés par les dessins animés de l'entreprise par ailleurs.

"On est beaucoup moins dans les stéréotypes de Disney, Mirabel semble être une petite fille tout à fait ordinaire avec un physique ordinaire, et même un problème aux yeux, ce qui est aussi tout à fait ordinaire !", explique d'ailleurs au Huffington Post la psychologue Catherine Verdier. Un signe positif ? On aime à le penser.

Photo du film Disney "Encanto"
Photo du film Disney "Encanto"

"Plein de filles portent des lunettes"

"Aucune des princesses Disney ne porte de lunettes et ça me donne le sentiment que je ne suis pas assez belle. Pouvez-vous s'il vous plaît créer une princesse Disney avec des lunettes ? J'ai l'impression que plein de filles portent des lunettes et je ne veux pas qu'elles se sentent comme j'ai pu me sentir", écrivait en 2019 une petite fille anglaise au président exécutif de la Walt Disney Company, Robert Iger.

C'est désormais chose faite. "Le prénom de la protagoniste, Mira, signifie en espagnol 'regarder'. Cette idée d'avoir besoin de faire un effort pour regarder est une grande partie de ce qui rend ce film différent", analyse auprès du Huffington Post Byron Howard, le réalisateur de Encanto : La Fantastique Famille Madrigal.

Loin d'être anecdotique, le port de lunettes est donc tout à fait symbolique dans le cadre d'une histoire qui semble vouer de l'importance aux points de vue de ses personnages. De quoi bousculer les préjugés et moqueries qui perdurent encore trop dans les cours de récré envers les filles et garçons à lunettes ? On l'espère.