Cette photographe défie les stéréotypes avec des princesses championnes

La photographe Heather Mitchell défie les stéréotypes avec ses fillettes championnes
La photographe Heather Mitchell défie les stéréotypes avec ses fillettes championnes
Vraie fille ou garçon manqué ? Princesse ou sportive ? Pourquoi nos fillettes ne pourraient-elles pas être les deux ? Cette photographe s'attaque aux normes genrées avec une série de photos qui présentent des princesses championnes.
A lire aussi
"Je suis sale" : cette photographe montre les règles telles qu'elles sont
News essentielles
"Je suis sale" : cette photographe montre les règles...

C'est lors d'un entrainement de softball auquel sa fille assistait pour la première fois que la photographe Heather Mitchell a pris conscience du ridicule des cases genrées dans lesquelles on place les enfants.

"Je discutais avec les autres mères et je disais que j'espérais que Paislee apprendrait à aimer le jeu parce qu'elle était athlétique. Une des mamans m'a dit qu'elle n'était pas sportive parce qu'elle était une 'vraie fille'. Je n'arrivais pas à dormir cette nuit-là. Tout ce à quoi j'arrivais à penser, c'était : 'Pourquoi doit-elle choisir ?'", raconte Heather Mitchell à Today.

Princesse et championne de softball, de baseball, de basketball sont loin d'être antinomiques. On peut très bien être les deux, s'épanouir et devenir des femmes comblées, malgré ce que la société tend à nous faire croire. "Nos filles n'ont pas à choisir", affirme-t-elle. "Mes parents m'ont appris que je pouvais être tout ce que je voulais en grandissant. Je n'ai pas réalisé avant d'être beaucoup plus âgée que tout le monde n'est pas si béni."

Elle ajoute qu'elle-même combinait les deux aspects de sa féminité sans problème : "J'ai pratiqué tous les sports que mon école offrait et je portais du rouge à lèvres à chaque match", confie Heather Mitchell. "Alors le lendemain de la discussion à l'entraînement, je suis allée au studio et j'ai créé ce cliché. Je n'ai vraiment passé que trois minutes à le prendre parce que je savais exactement ce que je voulais."

Elle poste le résultat sur Facebook et récolte un succès immédiat. D'autres parents témoignent et veulent aussi réaliser un shooting de leur fille en princesse championne, pour donner une leçon aux clichés de genre. Aujourd'hui, la publication a obtenu plus de 190 000 partages. "Il est important que les filles sachent qu'il n'y a pas de cases. Elles peuvent être féminines et athlétiques. Artistiques et intelligentes. Peu importe ce dont elles rêvent, elles peuvent y arriver."

Si on n'en doutait pas une seconde, il reste essentiel de le rappeler pour que les futures générations ne soient plus conditionnées par les normes actuelles. Et que les petites filles puissent se passionner pour ce qu'elles souhaitent, sans devoir faire de concessions.