Que faire si je me suis plantée de destinataire dans un mail au boulot ?

Que faire si je me trompe de destinataire quand j'envoie un mail au bureau ?
Que faire si je me trompe de destinataire quand j'envoie un mail au bureau ?
Parfois drôle, parfois dramatique, cette bourde nous met dans une situation délicate quand elle est commise au boulot. Quelques conseils pour s'en dépêtrer, ou à défaut, ne pas aggraver son cas.
A lire aussi
6 trucs à faire après le boulot pour être plus heureuse et en forme
News essentielles
6 trucs à faire après le boulot pour être plus heureuse...

C'est la hantise de tout un chacun : vous écrivez un SMS, un email ou un message sur un site de discussion en ligne en parlant d'une personne précise. Mais au moment de presser la touche "envoyer", votre esprit se focalise sur celui ou celle dont vous parlez et vous cherchez son nom au lieu de celui de votre destinataire initial.

Vous réalisez votre impair à la seconde même où le message part et priez très fort pour que le réseau ne passe pas. Mais bien sûr, votre bourde file droit vers le mauvais destinataire et vous n'avez alors qu'une envie : disparaître sous terre.

À moins que vous ayez écrit les pires horreurs, cette erreur peut en principe tourner à la plaisanterie... pour peu que votre destinataire impromptu ait le sens de l'humour. Mais quand vous commettez cette bévue au boulot, c'est une autre paire de manches.

Un impair qui peut fortement porter préjudice

Il y a ce ou cette collègue qui se décarcasse pour organiser un super pot de départ à Jacques, après 15 ans de bons et loyaux et services. Mais qui, au moment d'envoyer un mail pour mettre tout le monde dans la confidence, tape sans y réfléchir le nom de l'intéressé et gâche totalement l'effet de surprise.

Dans ces moments-là, pas grand chose à faire à moins que vous travaillez dans une petite boîte et que vos collaborateur·trices se montrent suffisamment coopératif·ves et acceptent de tout reprogrammer... La pire des conséquences sera peut-être le titre de "boulet de la boîte" dont vous écoperez et qui vous fera probablement rire de bon coeur.

En revanche, la situation peut s'avérer bien plus délicate si votre mail contient un caractère confidentiel ou conflictuel. Dans le premier cas de figure, il peut s'agir d'un projet top secret que l'on vous a confié. Ou pire : d'une mauvaise nouvelle, comme un licenciement ou la fermeture d'un service.

Vous pouvez aussi, dans un accès de rage, vous défouler dans un email adressé à l'un·e de vos collègues pour vous plaindre de vos supérieur·es ou de vos employé·es. Or, si vous envoyez ce mail aux mauvaises personnes, cela peut fortement vous porter préjudice.

Comment se tirer de ce mauvais pas ?

Tout d'abord, rassurez-vous : vous êtes loin d'être la/le seul·e à commettre ce genre d'impair. Le nombre d'articles consacrés à ce sujet sur la toile le prouve. Peut-être même que la personne à qui vous avez envoyé le mail a déjà elle-même commis cette erreur et fera donc preuve de compréhension à votre égard (mais tout dépend bien sûr du contenu du mail).

Le pire serait bien sûr de tout nier en bloc ou de ne rien dire dans l'espoir que votre message passe inaperçu. Ce qui soyons réalistes, reste plutôt rare, surtout dans ce type de circonstance. Mieux vaut au contraire réagir à chaud. Envoyer un mail d'excuse aux concerné·ees, ou si possible aller les voir pour rectifier le tir et signaler votre erreur. s.

N'agissez pas sur un coup de tête

Quand vous êtes submergé·e d'émotions ou que vous écrivez avec précipitation, c'est là que vous êtes susceptible de faire le plus d'erreurs. Or, comme le dit l'adage, "mieux vaut prévenir que guérir." Si vous vous sentez stressé·e et furax contre un·e membre de votre équipe, essayez de déconnecter 5 minutes.

Prenez une pause pour respirer ou sortez prendre l'air pour vous changer les idées. Gardez en tête qu'envoyer un mail ou un message pour vous défouler vous soulagera sans doute, mais ne le faites jamais dans la précipitation.

Écrivez votre contenu à tête reposée, et surtout, surtout faites bien attention au nom du destinataire, quitte à vérifier plusieurs fois avant d'envoyer.