En Chine, les autorités veulent interdire les strip-teases aux enterrements

En Chine, les autorités veulent interdire les strip-teases aux enterrements
En Chine, les autorités veulent interdire les strip-teases aux enterrements
En Chine, le gouvernement communiste a décidé de partir en croisade contre une pratique aussi insolite que répandue, notamment dans les zones rurales : les strip-teases organisés lors des funérailles.
A lire aussi

Dans les campagnes chinoises, les familles ont une drôle de manière d'honorer les défunts : en faisant venir une ou des strip-teaseuses aux cérémonies funéraires. Persuadés que plus la foule rassemblée lors de l'enterrement sera importante, plus le défunt sera bien accueilli dans l'au-delà, les Chinois n'hésitent pas à mettre la main au porte-monnaie en organisant des danses lascives et dénudées lors des funérailles de leurs proches.

Des enterrements torrides

Ce qui n'est pas vraiment au goût du régime communiste chinois. Épouvanté par des dizaines d'images d'enterrements coquins s'étant déroulés le mois dernier dans la province du Hebei, au nord-est du pays, les autorités ont décidé d'employer les grands moyens pour en finir avec ces "performances vulgaires et obscènes" qui ont aussi régulièrement lieu dans les provinces du Henan, de l'Anhui, du Jiangsu – parfois même devant des enfants. Parmi les images ayant choqué les internautes, le quotidien chinois Global Times rapporte celle d'une jeune femme en tenue sexy qui danse tout en ôtant son soutien-gorge tandis que derrière elle, un écran affiche le portrait du défunt. Le public lui, est loin d'être en deuil. Selon Le Figaro, l'assistance rit, siffle et s'esclaffe au lieu de pleurer la personne disparue.

Une corruption de la société

Pour les autorités, ces prestations rémunérées ne font pas qu'enfreindre la loi : elles corrompent la société. Elles ont ainsi décidé de soigner le mal à la source en condamnant à quinze jours de prison et à 70 000 yuans d'amende (environ 9 000 euros) le chef de la troupe de strip-teaseuses. Une hotline a aussi été mise en place afin que les habitants des provinces concernées puissent dénoncer les "écarts de conduite funéraires" contre une rétribution financière. Toute embauche d'effeuilleuses pour divertir lors de funérailles sera désormais sévèrement punie.

Pas sûr, toutefois, que cela freine les villageois chinois attachés à cette pratique. Selon le Global Times, rares sont ceux à voir le mal dans le fait d'embaucher des strip-teaseuses à faire le show lors des enterrements. "Tant que tout le monde est heureux, tout va pour le mieux", a ainsi déclaré un internaute. Selon un expert cité par le quotidien, ils ne comprennent pas qu'une telle pratique puisse être interdite alors que dans certaines cultures locales, les danses érotiques sont tolérées, voire encouragées car liées au culte de la fertilité, et qu'elles sont censées favoriser une descendance nombreuse au défunt.