Faire du sport nous pousserait à boire de l'alcool

Faire du sport nous pousserait à boire de l'alcool
Faire du sport nous pousserait à boire de l'alcool
Si vous êtes une adepte du running et/ou que vous passez tout votre temps libre à la salle de sport, il est fort probable que vous consommiez plus d'alcool que la moyenne. Explications.
À lire aussi

Vous avez pris l'habitude, après votre séance de running hebdomadaire, de fêter les efforts que vous avez accompli en buvant une bière bien fraîche ? À moins que vous n'alliez trinquer avec votre copine de pilates après votre cours particulièrement intense ?

Sachez que vous n'êtes pas la seule. Selon deux nouvelles études repérées par le New York Times, il existerait une corrélation entre activité sportive et consommation d'alcool.

"Boire pourrait même avoir une influence sur l'activité sportive des gens et les résultats suggèrent que l'interaction entre exercice et alcool pourrait être une bonne chose", affirme le quotidien.


Boire en guise de récompense

Le journaliste du New York Times commence par citer une étude épidémiologique datant de 2001 au cours de laquelle les chercheurs ont constaté que les hommes et les femmes qui se qualifiaient de "buveurs modérés" en consommant environ un verre par jour, étaient deux fois plus susceptibles que les abstinents à de pratiquer régulièrement une activité sportive. Toutefois, note-t-il, cette étude comme d'autres parues précédemment ne détermine pas si consommation d'alcool et exercice physique ont tendance à aller de pair.

Au contraire, des chercheurs de la Pennsylania State University ont cherché à observer sur le long terme la relation entre sport et alcool en étudiant le mode de vie d'un groupe de femmes et d'hommes âgés de 18 à 75 ans. Chacun d'entre eux devait renseigner chaque semaine sur une appli leur consommation d'alcool et leur activité physique. En rassemblant et en comparant les données, les scientifiques ont trouvé une corrélation univoque entre les deux. "Les gens buvaient plus que d'habitude les mêmes jours où ils faisaient plus d'activité physique que la moyenne", notent-ils dans la revue Health Psychology. Ceci a été observé peu importe la saison, l'âge et le sexe des participants.

Une autre étude, cette fois-ci réalisée sur des rongeurs, s'est intéressée aux raisons pour lesquelles les sportifs auraient tendance à boire davantage d'alcool. Les scientifiques ont cette fois-ci mis en lumière un élément intéressant : "L'exercice physique et l'alcool montrent une augmentation de l'activité dans des parties du cerveaux reliées au processus de récompense".


Le lien social comme autre explication

Mais, rappellent les chercheurs, comme nos comportements sont plus complexes que ceux des animaux, il peut exister beaucoup d'autres raisons expliquant le lien entre séance de sport et consommation d'alcool. L'une d'elles est explicitée par le Dr Leasure, qui co-signe l'étude : le lien social. D'après lui, la camaraderie qui se crée sur un terrain de sport entre partenaires d'entraînement peut les inciter à se revoir convivialement autour d'un verre. Cette sorte de "routine" entre sportifs aurait même le pouvoir de motiver les plus réticents parce qu'ils se sentent récompensés après leurs efforts.

Est-ce pour autant une raison pour les sportifs de s'inquiéter de leur consommation d'alcool ? Pour le médecin, quelqu'un qui boit modérément est peu susceptible de devenir alcoolique parce qu'il va boire une bière ou deux après le sport. "Mais c'est bien d'être conscient" que les deux activités se recoupent souvent. "Beaucoup de gens peuvent ne pas avoir remarqué qu'ils boivent une bière les jours où ils se rendent sur une piste de course ou à la salle de gym."