Faire l'amour une fois par semaine est-il suffisant ?

Selon une étude, faire l'amour une fois par semaine serait suffisant
Selon une étude, faire l'amour une fois par semaine serait suffisant
Un mythe s'effondre... et ce n'est pas plus mal. Alors que l'on nous a répété durant des décennies que le sexe (beaucoup de sexe) était la clé d'une relation durable, une étude américaine révèle aujourd'hui que les couples qui ne font l'amour qu'une seule fois par semaine sont en fait plus heureux que les autres. Dingue ? Plutôt rassurant en fait.
A lire aussi
PMA, congélation des ovocytes... Willy Pasini décrypte les nouveaux moyens de faire un bébé
News essentielles
PMA, congélation des ovocytes... Willy Pasini décrypte...

Après plusieurs années de relation, beaucoup de couples connaissent une petite baisse de libido. Bien sûr, on ne parle pas d'une perte d'attirance mais plutôt d'une absence ponctuelle de désir, d'un petit manque de motivation. Du coup, on se remet secrètement en question : suis-je normale ? Mon couple est-il en danger ? Parfois, on en vient même à en vouloir à cette amie qui se plaît à nous parler de sa vie sexuelle tellement plus épanouie que la nôtre. Mais grimper aux rideaux plusieurs fois par semaine aide-t-il vraiment à renforcer son couple ? Pas si l'on en croit une récente étude menée par l'Université de Toronto-Mississauga et parue dans le journal Society for Personality and Psychology. A en croire les chercheurs, les partenaires les plus heureux sont en fait ceux qui ne font l'amour qu'une seule fois par semaine.

Comme le rapporte The Telegraph, cette étude se base sur des résultats plutôt solides. Ainsi, 30 000 Américains ont répondu au même questionnaire sur une période de 40 ans pour permettre aux chercheurs d'arriver à cette conclusion. Amy Muise, l'une des psychologues rattachée au projet, explique : "Nos recherches suggèrent qu'avoir des rapports sexuels fréquents est associé à un plus grand bonheur. Néanmoins, cela s'applique surtout à un rapport sexuel par semaine. Au-delà, le lien n'est plus aussi marquant. Par conséquent, il n'est pas nécessaire pour les couples d'essayer de faire l'amour le plus possible".

Selon elle, ce résultat est finalement assez logique : "Je pense que ce qu'il faut retenir c'est qu'il est important de maintenir une connexion sexuelle avec son partenaire, mais qu'il est tout aussi important d'avoir des attentes réalistes étant donné que beaucoup de couples sont très occupés par leurs boulots et leurs responsabilités familiales".

Une étude qui brise les stéréotypes

Plutôt rassurante pour les couples qui ne copulent pas comme des lapins, cette étude démonte aussi gaiement certains stéréotypes. Ainsi, qui n'a jamais pensé que les hommes ont plus besoin de sexe que les femmes, que les couples ensemble depuis longtemps s'ennuient au lit, ou que passé un certain âge, la libido fond comme neige au soleil ?

La psychologue se veut rassurante : moins de sexe, c'est plus de bonheur pour tout le monde, qu'importe notre sexe et notre âge. Elle souligne : "Nos résultats sont consistent pour les hommes et les femmes, pour les jeunes et les moins jeunes, pour les couples mariés depuis quelques années et ceux mariés depuis plusieurs décennies".

Interrogée par The Telegraph, l'experte en relations amoureuses Tracey Cox va dans le sens de l'étude et estime que cela devrait permettre aux couples de souffler un peu. Elle indique ainsi : "Dans une relation, le sexe permet de se lier et de sentir que votre partenaire vous trouve toujours attirant, mais faire l'amour une fois par semaine est un objectif réaliste et réalisable pour les gens qui sont très occupés. Nous nous accrochons toujours au mythe qui dit que nous devrions avoir des rapports sexuels tout le temps. Mais nos corps ne sont pas bâtis pour ça, et en vérité on a plus de chance de se lasser de notre partenaire en faisant l'amour trop souvent".