Les fashion kids, nouveaux rois stylés d'Instagram ?

Ils ont moins de 10 ans et récoltent plus de likes sur Instagram que vous et toutes vos copines réunies. Parce qu'ils s'habillent à la pointe de la tendance, les "fashion kids" sont devenus un vrai phénomène sur les réseaux sociaux.
A lire aussi

On avait l'habitude de chercher les personnes les plus stylées au premier rang des défilés. Mais il semblerait que désormais, il faille plutôt aller voir du coté des bancs... de l'école primaire. Sur Instagram, les "fashions kids" font le buzz et accumulent les followers. A l'age où vous portiez des sweat-shirts Teletubbies et un sac à dos Petit Poney, ces gamins s'habillent dans des tenues inspirées des défilés haute couture. Bonjour costard miniature, petit sac Chanel et robe tendance taille 4 ans.

Dans des photos parfaitement retouchées, à la manière de blogs de mode, les enfants prennent la pose comme des grands pour gagner des likes sur les réseaux sociaux. Même moue boudeuse, même regard vers le loin, même mains dans les poches nonchalantes, ils font tous comme les grands. Avec parfois, encore plus de succès !

Des mini-icônes de mode

En 2013, Alonso Matteo, se voit couronné "enfant le plus stylé" par bons nombres de sites internet qui lui consacrent des articles. A 5 ans, il crée le buzz alors que sa mère poste des photos de ses looks sur Instagram, composés de vêtement de créateur à faire pâlir d'envie n'importe quelle fashionista. On y retrouve les lignes enfant de chez Gucci, Marc Jacobs, Dior, Stella McCartney... Alonso rejoint alors ces gamins qui commencent à être remarqués pour leur style, à l'image de Aila Wang, la nièce d'Alexander Wang, qui fait parler d'elle aux défilés de son oncle en arborant les versions miniatures de ses créations.

Depuis, le phénomène des "fashions kids" n'a été qu'en grandissant. Les comptes Instagram des moins de 10 ans overlookés ont proliféré et on dénombre pas moins de 1 900 000 photos sous le hashtag #fashionkids. Même le célèbre et réputé magazine Harper's Bazaar propose sur son site internet le top 10 des enfants les plus stylés d'Instagram.

La fascination pour les tenues vestimentaires des bouts de choux bien fringués ne date pas d'aujourd'hui. Revenons au temps ancien où Instagram n'existait pas mais où tout le monde se passionnait pour les vêtements de Suri Cruise, l'enfant de Tom Cruise et portrait craché de sa maman Katie Holmes. Chacun y allait de son commentaire sur les tenues de la fillette, admirant ses robes ou se scandalisant lorsqu'elle arborait des talons.

Le monde de la mode s'empare du phénomène

Qu'est-ce qui fascine donc tant les gens chez ces enfants ? Pour le site internet Mic.com , c'est sûrement "la juxtaposition de la confiance en soi d'un adulte sur un être humain si petit" qui rend ces enfants de la mode si mignons. Parce qu'en plus de leur vêtement, c'est surtout les poses de ces petits qui font craquer, quand il se la joue mannequin professionnel. Et parfois même, ils le sont ! Ainsi, Hudson Kroening, top model miniature qui appelle Karl Lagerfeld "tonton", défile régulièrement pour Chanel dans des tenues dessinées spécialement par le créateur.

Le monde de la mode se tourne donc vers les enfants. Comme l'explique Marlene Wallach, directrice d'une agence de mannequin pour jeunes, au New York Post : "Grâce à la télé-réalité et à l'essor des médias sociaux, les gens sont fascinés par les enfants de célébrités [...] qui sont toujours dans les magazines ou sur Internet. [...] Les gens veulent les copier en achetant les mêmes vêtements à leurs enfants. Le marché a répondu – toutes les grandes marques ont désormais des lignes enfants." Ainsi, elle a vu une augmentation de son business de 10 % chaque année depuis 2010.

Des "fashion kids" critiqués

Pourtant, le phénomène n'échappe pas à la critique. Les enfants se trouvent en effet jetés en pâture aux yeux du monde et aux commentaires parfois acerbes des internautes. Beaucoup se montrent donc durs face à ces "fashion kids" et surtout leurs parents. Ils dénoncent le fait que les enfants se retrouvent confrontés à une pression sociale et à un culte de l'apparence dangereux pour eux, alors qu'ils n'ont toujours pas atteint l'adolescence. Certains dénoncent même à la sexualisation de ces jeunes fashionistas.

Pour d'autres, ce sont juste des enfants mignons qui s'amusent à s'habiller comme des grands avec leurs parents. Un simple jeu de déguisement. Car il ne faut pas oublier que ce sont papa et maman qui vêtissent la plupart du temps leur jeune bambin. Alors avant de leur décerner leur statut d'icône mode, voyons voir comment ces enfants se débrouilleront seuls, lorsqu'il faudra choisir "comme des grands" leur tenue pour la rentrée en 4ème et qu'ils pourront, enfin, laisser exprimer leur personnalité.