La fondation de Greta Thunberg vient en aide à l'Ile Maurice, meurtrie par la marée noire

L'association de Greta Thunberg réagit à une catastrophe déplorable.
L'association de Greta Thunberg réagit à une catastrophe déplorable.
Dans cette photo : Greta Thunberg
Impossible de passer à côté des images d'une Ile Maurice meurtrie par la marée noire depuis juillet dernier. Une catastrophe à laquelle la fondation de Greta Thunberg a rapidement réagit en délivrant un généreux don.
A lire aussi

C'était le 25 juillet dernier. Le navire Wakashio s'échouait au Sud-Est de l'île Maurice, déversant des tonnes de fioul et de pétrole dans les eaux. Une véritable catastrophe, qui, non contente d'alarmer les populations, met encore en péril tout un richissime écosystème : volatiles, tortues, coraux - certains sont même millénaires - sont en danger à cause de cette marée noire. Comme l'énonce ce reportage de l'Obs, c'est un désastre à la fois "social et environnemental" qui s'abat sur l'Ile Maurice.

Face à cela, impossible de rester les bras croisés. Greta Thunberg, qui n'a jamais cessé de militer durant ces longs mois de confinement, le sait bien. Elle a donc décidé, via sa fondation, de faire un don de 10 000 euros au mouvement local Fridays for Future Mauritius, initié afin de protester contre l'inaction gouvernementale face à la crise climatique. Sur Twitter et à l'adresse de ses millions de followers, la militante la déplore d'ailleurs, cette inaction : "Bien entendu, les compagnies pétrolières et maritimes devraient être celles qui paient les dommages qu'elles ont causés. Mais comme elles ne s'en soucient manifestement pas, faites un don si vous le pouvez !".

Mot-clé à l'appui, Greta Thunberg dénonce un "écocide" - soit, la destruction d'un milieu naturel - qu'elle juge "criminel". Il faut dire que les images de cette marée noire ont suscité bien des réactions indignées.

Un appel d'urgence

"Où sont les multinationales ? Tout ce que je vois, ce sont des gens du coin qui sauvent leur faune et leur environnement !", a notamment réagi un internaute. Un fait illustré par cette vidéo de l'AFP, qui nous montre un grand nombre de citoyens et citoyennes rassemblées sur les rives de l'île Maurice afin de tenter de contenir cette marée noire qui menace l'île et son écosystème. Dans les commentaires du tweet de la jeune activiste écologiste, une autre voix anonyme proteste, en joignant quelques clichés : "C'est mon pays et ça me brise le coeur de le voir dans cet état. Je souhaitais partager quelques photos du travail abattu par les volontaires avec les moyens et les ressources limités mises à leur disposition. Merci à tous pour votre don !".

A l'origine du don de Greta Thunberg, un message de première urgence des responsables de Fridays for Future Mauritius, transmis par la principale concernée sur ses réseaux : "Nous sommes une petite île tropicale aux ressources limitées. Pouvez-vous nous aider ? Nous avons besoin d'équipements spéciaux pour éliminer le pétrole de nos côtes et de la mer". Un rappel nécessaire à l'heure où organisations, associations et biologistes se mobilisent pour alerter l'opinion publique. D'ailleurs, si vous désirez vous-même contribuer à ce nettoyage massif, une page de collecte a été initiée par l'ONG Eco-Sud : cela se passe ici. Le but d'Eco-Sud ? Assurer l'existence d'une île Maurice "où le droit de la nature serait pris en compte et où il ferait bon vivre".

Au début du mois d'août, le président de la République Emmanuel Macron a de son côté annoncé son soutien face aux désastres. "Lorsque la biodiversité est en péril, il y a urgence d'agir. La France est là. Aux côtés du peuple mauricien. Nous déployons dès à présent des équipes et du matériel depuis La Réunion", a-t-il déclaré. Avion, navire (transportant du matériel) et personnel ont ainsi été déployés, nous affirme le Préfet de la Réunion.

Dans l'actu