Hijarbie, la Barbie voilée qui joue les stars sur Instagram

La Hijarbie, nouvelle bloggueuse mode d'Instagram
3 photos
Lancer le diaporama
Une jeune Nigériane de 24 ans a créé une Barbie portant le hijab pour promouvoir la diversité.
A lire aussi

Quelques jours seulement après l'annonce de la Barbie nouvelle génération (nouvelle corpulence, nouvelle couleur de peau), l'une de ses congénères pourrait bien lui voler la vedette. Si celle-ci n'a pas été officiellement créée par la marque Mattel, elle fait pourtant des remous sur Instagram. Sa particularité ? Sur les clichés léchés, la poupée blonde aux yeux bleus s'est débarrassée de ses traditionnelles robes à froufrous et porte un hijab.

La "Hijarbie" est l'oeuvre d'Haneefah Adam, une jeune Nigériane de 24 ans (l'islam est la première religion du Nigeria- 50 % de la population est musulmane). Et alors que le compte Instagram de sa poupée voilée a été créé il y a à peine 7 semaines, il rassemble déjà 12 500 followers, qui attendent impatiemment chaque nouveau look de l'égérie en plastique. "Je voulais voir une poupée habillée comme moi, couverte", confie la jeune styliste. "J'ai réfléchi à ce projet pendant trois mois pendant que je préparais mon master en Angleterre. Et quand je suis retournée au Nigeria, je suis allée au centre commercial, j'ai acheté une poupée, je l'ai habillée et nous y voilà !"

Gravure de mode musulmane

Il faut dire qu'Haneefah met un point d'honneur à soigner chaque détail de ses créations miniatures : foulards stylisés, imprimé léopard, couleurs pastels, djellabas aux finitions raffinées... Son célèbre sourire ultra-bright en bandoulière, la Hijarbie affiche un look de gravure de mode sans dévoiler un centimètre de peau. Haneefah a déjà imaginé une douzaine de looks et chacune des tenues lui demande 3 heures de travail. A travers les silhouettes élégantes de sa poupée-égérie, la jeune créatrice espère insuffler "plus de confiance" aux jeunes musulmanes. "Je veux qu'elles se sentent inspirée. Il s'agit d'avoir une alternative et créer une conscience sur le fait d'avoir des jouets qui adoptent ta religion et ta culture, ce qui finalement augmente l'estime de soi", précise-t-elle à Mic.

Au-delà des looks de sa "Hijarbie", Haneefah a une idée en tête : la créatrice en herbe est sur le point de lancer sa marque de vêtements pour femmes, HanieCollection. Le site sera mis en ligne d'ici deux semaines. Ses sources d'inspiration ? Les bloggueuses mode musulmanes influentes telles qu'Habiba Da Silva et Leena Asad.

La Hijarbi s'inscrit dans un nouveau courant qui voit les tenues traditionnellement austères des femmes musulmanes se moderniser. Au coeur de cette nouvelle vague qui se veut émancipatrice, les jeunes "mipsterz" (pour "muslim" et "hipsters"), ces fashionistas voilées qui picorent des idées sur des comptes Instagram comme HijabFashion (déjà 1,7 millions de fidèles). Afin de séduire cette clientèle en pleine expansion, des marques comme Uniqlo et H&M viennent de lancer leur propre ligne de hijabs et s'offrent les services de mannequins voilées dans leurs pubs. Dolce & Gabbana ne s'y est pas trompé non plus : la griffe de luxe a créé l'événement en annonçant le lancement d'une collection de hijabs et de djellabas. Une stratégie qui ne doit rien au hasard puisqu'à l'horizon 2020, l'industrie de la mode islamique pourrait peser 327 milliards de dollars.