Ronde, petite, grande : ça y est, Barbie change enfin de corps

Des Barbie d'un autre genre
3 photos
Lancer le diaporama
Exit la poupée à taille unique, blonde et aux mensurations (trop) parfaites ! Mattel lance (enfin) une nouvelle gamme de Barbie à laquelle les petites filles pourront réellement s'identifier physiquement.
A lire aussi
Arabie saoudite : une pétition pour enfin libérer les femmes de leur tuteur
News essentielles
Arabie saoudite : une pétition pour enfin libérer les...

Le géant américain Mattel a annoncé, ce jeudi 28 janvier, la sortie d'une toute nouvelle Barbie. La nouveauté ? Désormais, la gamme comprendra trois nouvelles silhouettes : une plus petite, une plus grande et une ronde.

En plus des différents types de physique proposés, les enfants pourront choisir entre 7 couleurs de peau, 24 types de cheveux et 22 couleurs d'yeux différents. Une nouvelle gamme de tenues et d'accessoires sera également déclinée pour correspondre à ces nouveaux corps. Et pour ne pas faire de différence, elles porteront toutes le nom de "Barbie".

L'enjeu est de taille pour Mattel. Souvent critiquée pour ne représenter qu'un certain type de beauté depuis des générations, la marque tente de rectifier le tir avec ce nouveau projet afin de refléter des physiques plus contrastés. Mais surtout, à permettre aux petites filles de s'identifier à des personnages qui leur ressemblent.

La beauté dans toute sa diversité
La beauté dans toute sa diversité

"Barbie est à l'image du monde qui entoure les petites filles. Si elle est toujours la poupée mannequin numéro 1 dans le monde, c'est grâce à sa capacité à évoluer au fil du temps tout en restant fidèle à son esprit d'origine", a commenté Richard Dickson, président de Mattel.

Parce que la beauté réside dans la diversité

Après tout, on pourrait se dire que les poupées Barbie n'ont pas pour vocation de montrer la réalité mais de nous faire rêver. Mais quand les petites filles, dès leur plus jeune âge, rêvent d'atteindre un même idéal qui n'existe pas, il est peut-être temps de se poser quelques questions.

Si l'on considère que l'image de la Barbie a changé et est devenue plus indépendante (elle est passéee de princesse ou mannequin à médecin et entrepreneuse), son physique très sexué n'avait au contraire pas bougé d'un iota. Barbie, comme tous les autres jouets, offrent des objets de transmission et de dialogue. A eux seuls, ils contribuent à renforcer les stéréotypes sur la race et le genre. Alors oui, la diversité et l'acceptation des différences passe aussi par les jouets : les enfants ont besoin de se trouver des modèles qui leur ressemblent, et non l'inverse.

S'il est déjà possible de se procurer ces poupées en pré-commande sur le site du géant américain Mattel, elles n'arriveront en France que courant mars 2016 au prix de 12,99 € (prix indicatif).

Plus d'actu sur : Ces super-femmes qui combattent les diktats de la beauté

Karina Irby : la fitgirl dévoile sa cellulite en bikini
Youtube : cette Youtubeuse beauté de 66 ans aide des milliers de femmes
Miss Île-de-France 2016 dézingue les clichés sur les reines de beauté