Qui est Hunter Schafer, icône trans et révélation de la série "Euphoria" ?

Bande-annonce Euphoria saison 2 vost
2 photos
Lancer le diaporama
Elle a sidéré tout un pan du public avec sa performance dans la série "Euphoria", de retour pour une seconde saison. En plus d'être actrice, elle est aussi mannequin, dessinatrice et militante. Portrait de la jeune et déjà iconique Hunter Schafer.
À lire aussi

Vous la connaissez certainement en tant que Jules Vaughn, l'adolescente transgenre de la série Euphoria, diffusée sur HBO, et où brille notamment Zendaya. Mais qui est vraiment Hunter Schafer ? Réponse expéditive : une personnalité touche-à-tout, engagée et talentueuse.

Plus précisément, l'artiste trans de 23 ans est à la fois actrice, mannequin, scénariste, productrice, dessinatrice, et militante pour les droits des personnes queer. Un profil pluriel qui l'a propulsée en icône générationnelle - sur Instagram, elle cumule plus de quatre millions de followers. Hunter Schafer a su à la fois convaincre les plus grandes marques (de Dior à Versace) et un jeune public LGBTQ en mal de représentations.

Portrait d'une nouvelle voix inspirante.

Un engagement très précoce

Native du New Jersey et fille d'un père pasteur, Hunter Schafer milite dès ses années lycée pour les droits des personnes transgenre - notamment l'accès des filles transgenres aux toilettes pour filles de son établissement. Née assignée homme, c'est justement à l'époque du lycée qu'elle entame sa propre transition. L'engagement intime et politique de l'actrice se dévoilera de plus belle en 2019, lorsqu'elle décrochera le rôle de la lumineuse Jules Vaughn dans la série télévisée Euphoria, après avoir vu passer une annonce de casting sur Instagram. A 20 ans seulement.

"Un jour, Zendaya racontait une histoire de son enfance, puis elle a dit : 'Tu ne parles jamais de ton enfance'", confie Hunter Schafer à Harper's Bazaar en décembre 2021. "C'est un peu triste mais aussi vrai de dire que j'ai l'impression que l'histoire de ma vie commence à la fin de mon adolescence, quand je vivais enfin dans le monde comme je le devais."

"Je pense qu'il y a un phénomène dans la communauté trans et queer, et c'est pourquoi nous sommes de grands artistes la plupart du temps", explique-t-elle. "Lorsque votre monde extérieur, votre corps et votre moi ne correspondent pas à qui vous êtes, vous vous tournez vers l'intérieur. Et ma théorie est que j'ai construit un monde intérieur très riche jusqu'à ce que je commence à me sentir moi-même dans mon corps."

Qui est Hunter Schafer, mannequin, peintre, et révélation de la série "Euphoria" ?
Qui est Hunter Schafer, mannequin, peintre, et révélation de la série "Euphoria" ?

Auparavant, Hunter Schafer s'était surtout fait reconnaître en tant que mannequin, défilant dès ses 18 ans sur les podiums de Dior, mais aussi pour Miu Miu, Marc Jacobs, Versus Versace, entre autres maisons. Un goût du style qu'elle a fait perdurer depuis. Vous avez certainement vu passer cette photo de Met Gala de 2021 où la jeune femme arbore face aux flashes une magnifique... robe-alien.

Une créativité qui la résume bien : avant de choisir la voie du mannequinat, la comédienne avait suivi un programme d'arts visuels à l'université North Carolina School of the Arts (elle dessine et peint encore beaucoup). Pour l'anecdote, l'année de sa révélation dans Euphoria, celle qui faillit se spécialiser en "fashion design" s'est retrouvée dans le classement Teen Vogue des personnes de moins de 21 ans les plus inspirantes.

Une voix importante et bienveillante

La voix de Hunter Schafer est générationnelle et importante. L'actrice a un point de vue réfléchi sur la visibilité des personnes transgenres. "J'ai l'impression qu'il y a un monde où je pourrais jouer des rôles de femmes cis et c'est quelque chose auquel j'ai pensé, et dont j'ai été consciente en entrant dans cette industrie. Il y a tellement de femmes trans talentueuses qui méritent de faire partie du monde du cinéma, et nous sommes tout à fait capables de jouer n'importe quel rôle", détaille-t-elle à Vogue.

Elle souhaite que certaines hiérarchies "disparaissent". Mais sans s'envisager pour autant en "role model" de la communauté trans. "C'est fou d'être à ce niveau de visibilité. C'est quelque chose auquel je suis encore en train de m'adapter. J'ai reçu pas mal de messages de personnes trans, enthousiasmées par la représentation que je propose dans la série. Mais je pense que le terme de 'role model' est très pesant. Je ne sais plus vraiment si c'est à moi de décider si j'en suis un ou pas", explique-t-elle à Marie Claire.

Son rêve ? Voir une histoire d'amour mettant en scène deux femmes trans. "Ce n'est pas quelque chose que l'on voit au cinéma pour le moment", confie-t-elle.

Qui est Hunter Schafer, mannequin, peintre, et révélation de la série "Euphoria" ?
Qui est Hunter Schafer, mannequin, peintre, et révélation de la série "Euphoria" ?

Dans Euphoria, elle fait passer ses mots à travers ceux de son alter ego fictif. En janvier 2021, elle scénarisait elle-même un épisode spécialement centré sur son personnage. Et le co-produisait également. Fort.

L'héroïne de Euphoria s'est aussi souvent exprimée sur l'enjeu primordial de la santé mentale. A Russh, elle rappelle le droit à être vulnérable et émotive : "La première année de pandémie fut intéressante pour la santé mentale. Tout le monde a été obligé de se retrouver en face à face avec soi-même et d'affronter beaucoup de choses. Personnellement, cette année m'a vraiment forcée à le faire alors que je n'en ai pas l'habitude".

"Je dois être honnête, je n'allais pas super bien mentalement à ce moment-là. Je faisais même des recherches sur les hôpitaux psychiatriques en Caroline du Nord. Mais j'ai vu qu'ils récoltaient tous des critiques terribles. J'ai demandé 'pourquoi ?' au créateur d'Euphoria, Sam Levinson, qui m'a dit : "Hunter, personne n'aime aller dans les hôpitaux psychiatriques. Personne ne va laisser une bonne critique'. Mais je pense que les hôpitaux psychiatriques sont importants si vous devez y aller", a-t-elle encore déclaré.

Une voix sans filtre et bienveillante.