Pourquoi le happening de Stromae en direct sur TF1 est si important

Performance de Stromae "L'enfer" au JT de TF1
Lors d'un moment suspendu en direct dans le JT de TF1 ce dimanche 9 janvier, le chanteur Stromae a chanté l'enfer de la dépression. Une prestation intense et importante qui a fait vaciller le coeur du public.
À lire aussi

Il était invité au journal télévisé de TF1 ce dimanche 9 janvier pour parler de son nouvel album Multitude (sortie le 4 mars). Quand soudain, Stromae a tourné la tête vers la caméra, a regardé les téléspectateurs dans les yeux et a chanté. Sans filtre, sans tabou. Lui qui a traversé l"enfer" du burn-out, il a choisi de ne pas user de métaphores pour adoucir, édulcorer, rendre plus "acceptable".


La présentatrice du JT de TF1, Anne-Claire Coudray, l'avait questionné : "Vous avez pendant 7 ans lutté contre un certain mal-être. Dans vos chansons, vous parlez beaucoup de solitude. Est-ce que la musique vous a aidé à vous en libérer ?". Et Stromae lui a répondu en chanson.

"J'suis pas tout seul à être tout seul
Ça fait d'jà ça d'moins dans la tête
Et si j'comptais, combien on est
Beaucoup
Tout ce à quoi j'ai d'jà pensé
Dire que plein d'autres y ont d'jà pensé
Mais malgré tout je m'sens tout seul
Du coup".


Puis vient ce refrain de ce nouveau single L'enfer, sous forme d'uppercut .

"J'ai parfois eu des pensées suicidaires
Et j'en suis peu fier
On croit parfois que c'est la seule manière de les faire taire
Ces pensées qui nous font vivre un enfer
Ces pensées qui me font vivre un enfer".


Les mots sont frontaux, bruts. Stromae parle sans détour de cette maladie qui étreint tant de personnes : la dépression. Un mal qui ronge (un·e Français·e sur cinq a souffert ou souffrira de dépression au cours de sa vie, soit 15 à 20 % de la population selon l'Inserm), mais reste encore stigmatisé, une maladie que l'on tait ou que l'on camoufle par crainte d'être considéré·e comme faible, instable, voire "fou" dans une société pétrie de psychophobie.

En nommant explicitement la dépression et les pensées suicidaires, en exposant ses failles et la noirceur de l'âme, Stromae soulève une lourde chape de silence et adresse un message direct et bienveillant aux personnes en souffrance : vous n'êtes pas seul·e. En libérant cette parole, en mettant des mots sur ces maux, l'artiste belge a serré le coeur de million de téléspectateurs, créant un intense moment de communion, bâtissant un pont entre les solitudes. Un témoignage courageux et important qui place la question essentielle de la santé mentale en son centre. On applaudit.

Le 3114 est un numéro de téléphone gratuit, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Il permet aux personnes en détresse psychologique d'échanger et de trouver une réponse adaptée auprès de professionnels de la psychiatrie et de la santé mentale.