On peut maintenant louer des fringues Jean Paul Gaultier

On peut maintenant louer des fringues Jean Paul Gaultier
On peut maintenant louer des fringues Jean Paul Gaultier
Plus rien à vous mettre ? Pas assez de budget pour racheter une garde-robe complète voire (soyons honnête) partielle ? Jean Paul Gaultier offre la solution : louer ses fringues.
A lire aussi

C'est l'une des bonnes nouvelles de la semaine : Jean Paul Gaultier, marque du créateur iconique qui a pris sa retraite en 2019, lance un service de location de certains de ses modèles les plus emblématiques. Le but, au-delà de rendre accessible auprès de davantage de monde des pièces incroyables, est d'"explorer de nouvelles façons d'acheter et de vivre la mode", affirme au site WWD son directeur Antoine Gagey.

Une étape qui propulse la maison "à l'avant-garde d'une nouvelle ère", explique le Guardian.

30 000 créations issues des années 80 et 90 seront donc disponibles à l'emprunt dès ce mercredi 27 octobre, dont la célèbre "robe cage" et les corsets coniques en satin qui ont habillé Madonna pendant son Blond Ambition Tour, ou encore un look en denim clouté provenant de l'une des collections masculines de Jean Paul Gaultier.

Madonna lors du Blonde Ambition Tour
Madonna lors du Blonde Ambition Tour

Côté prix, qu'on se le dise, c'est loin d'être donné. On compte 150 euros pour un foulard ou 700 euros pour louer une des fameuses robe cage, justement. Mais quand on les compare à ce que les Français·e·s dépensent en moyenne en une année de shopping en fast-fashion (668 euros), l'option location peut clairement devenir, sinon abordable, au moins envisageable.

Nouvelle catégorie vintage

Autre nouveauté : Jean Paul Gaultier lance une catégorie vintage, dans laquelle chacun·e pourra acheter des articles déjà portés. Une collection de 50 articles provenant de client·e·s privé·e·s et de revendeurs sera mise en vente sur le site de la marque le même jour.

Cette décision de proposer un offre de seconde main interne vient d'un constat : les pièces les plus demandées sur des applications comme Vestiaire Collective ou Depop sont des créations Gaultier, à l'instar du corset conique. Et puis, forcément, de l'envie de s'inscrire dans une meilleure façon d'appréhender, de commercialiser, et de créer des vêtements pour les faire durer le plus longtemps possible.

Réjouissant pour la planète, comme pour les fans du style unique de celui qu'on surnomme "l'enfant terrible de la mode".